Sony craint que les joueurs délaissent la PS5 si Call of Duty devient une exclusivité Xbox et PC

 

Dans un questionnaire soumis par l’autorité brésilienne de la concurrence, Sony dévoile ses craintes de voir Call of Duty devenir une exclusivité Xbox et PC. Si pour le moment Microsoft est encore soumis à ses obligations contractuelles sur la licence, la firme japonaise estime qu’à terme, la disparition de la saga de son catalogue pourrait faire baisser les ventes de PS5 au profit de la concurrence.

call of duty wwii
Crédits : Activision

Alors que le monde se remet à peine du rachat historique d’Activision-Blizzard par Microsoft, Sony se prépare au pire en interne. C’est en tout cas ce que laisse transparaître un récent document de la firme, qui répond aux questions de l’autorité brésilienne de régulation de la concurrence, qui examine justement de près cette transaction au même titre que plusieurs autres pays. Dans ses réponses, Sony est on ne peut plus clair : à l’heure actuelle, aucun jeu n’arrive à la cheville de Call of Duty.

En effet, l’aura de la licence dépasse de loin la sphère vidéoludique. Sony rappelle que Call of Duty est la seule IP provenant du jeu vidéo à s’être hissé dans le top 10 des marques de divertissement préférées des utilisateurs, aux côtés de mastodontes comme Star Wars et Harry Potter, et ce, malgré la forte perte de vitesse de la licence ces dernières années. De plus, le constructeur explique que plus de 2700 personnes au total travaillent sur Call of Duty, soit bien plus que dans la plupart des studios de développement.

Sur le même sujet — Rachat d’Activision Blizzard par Microsoft : toutes les licences ne deviendront pas des exclusivités Xbox

Les ventes de PS5 vont baisser si la console perd Call of Duty, selon Sony

Et ça ne s’arrête pas là : Sony note également que Call of Cudy compte 24 millions d’abonnées sur Facebook et 12 millions sur Instagram. De fait, « Call of Duty est si populaire qu’il influence le choix des utilisateurs en matière de console, et sa communauté d’utilisateurs fidèles est suffisamment ancrée pour que même si un concurrent avait le budget nécessaire pour développer un produit similaire, il ne pourrait pas rivaliser avec lui », estime l’entreprise.

Pour cette dernière, il est très improbable que les joueurs acceptent de passer à une licence, car ils « perdraient cette familiarité, ces compétences et même les amis qu’ils se sont faits en jouant aux jeux Call of Duty. » S’il n’est pas impossible que Call of Duty devienne une exclusivité Xbox et PC à l’avenir, Sony n’a pas manqué de rappeler à Microsoft que son contrat qui le lie à Activision stipule que les trois prochains opus devront être multiplateformes. De son côté, la firme de Redmond joue l’apaisement en affirmant qu’elle ne prévoit pas de retirer la saga du catalogue PlayStation.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !