Smartphone perdu ou volé : Qualcomm veut rendre leur revente impossible grâce à sa base de données IMEI

Qualcomm vient de rendre open source sa plateforme DIRBS qui permet d’enregistrer les smartphones des constructeurs dans une base de données, d’identifier les smartphones, et éventuellement de les bloquer à distance. DIRBS peut Keen effet identifier facilement les smartphones contrefaits ou volés dans un pays donné, et bloquer leur accès aux opérateurs.

smartphone perdu vole

Qualcomm vient de rendre sa plateforme DIRBS (Device Identification, Registration, and Blocking System) open source. DIRBS est en fait une plateforme logicielle permettant d’établir une base de donnée nationale identifiant les smartphones, pour empêcher les smartphones contrefaits et les smartphones perdus ou volés de pouvoir se connecter à un opérateur. Il est possible d’utiliser DIRBS pour créer un site sur lequel n’importe qui pourra vérifier, en entrant le numéro IMEI d’un smartphone, si celui-ci est authentique et n’a pas été volé. Une solution tout en un qui était auparavant propriétaire, et que Qualcomm espère ainsi populariser.

Qualcomm rend sa plateformes DIRBS open source pour empêcher la revente de smartphones perdus ou volés

DIRBS a déjà été déployé au niveau national au Pakistan. Là bas, tous les smartphones vendus sont désormais enregistrés dans le système. Les smartphones achetés à l’étranger doivent obligatoirement avoir leur IMEI enregistrés dans DRIBS dès leur arrivée sur le territoire. Une page permet d’entrer l’IMEI d’un smartphone pour vérifier le statut de ce dernier. DIRBS agit comme une autorité centrale et permet de couper court à la revente de smartphones volés ou contrefaits qui deviennent très faciles à identifier.

DIRBS peut également permettre de barrer tout accès réseaux à certains smartphones Android qui masquent ou altèrent leur identification. Qualcomm a annoncé que d’autres marchés bénéficieront du système – sans donner de date. Bien sûr, le succès ou l’échec de DIRBS, comme d’autres tentatives par le passé, dépendra de son adoption dans de nombreux marchés : il semble en effet difficile de croire que le système sera réellement efficace si l’on peut revendre son smartphone dans un pays où DIRBS n’existe pas. Que pensez-vous de cette initiative de Qualcomm ? Partagez votre avis dans les commentaires.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !