Smartphones : cette technologie révolutionnaire transforme n’importe quelle surface en écran tactile

 

Des chercheurs ont créé un moyen de rendre tactile n’importe quelle surface minérale. Elle est facile à utiliser. Elle offre des propriétés photochromiques étonnantes. Et, surtout, elle n’utilise pas l’indium, un métal rare et cher, actuellement utilisé dans les smartphones et les tablettes.

revetement tungstene argent surface tactile

Le smartphone est devenu un produit tellement important dans la vie quotidienne qu’il est difficile de s’en passer. Et nos besoins de connectivité évoluent très vite. Si bien que nous changeons régulièrement nos smartphones. Ce sont plusieurs centaines de millions de smartphones qui sont vendus chaque année. Vous le savez, dans les smartphones, certains matériaux rares sont utilisés. Et la pérennité de certains d’entre eux est remise en cause. C’est le cas par exemple de l’indium.

Lire aussi – Samsung imagine un écran OLED élastique qui se colle sur la peau

L’indium, nous en parlons régulièrement dans nos colonnes. C’est un métal qui est utilisé pour produire la couche capacitive des écrans tactiles des smartphones. Il est transparent et conducteur. L’indium est utilisé pour les écrans tactiles de toute taille (smartphone, montre, tablette, tableau de bord de voiture, etc.), ainsi que sur certains vitrages et sur les panneaux solaires. Il n’y a pas de mines d’indium. Il faut le débusquer (souvent dans des mines de zinc). Il est donc cher. Et le risque de rupture de stock est soulevé par les chercheurs depuis plusieurs années.

Ce nouveau revêtement transforme du verre en surface tactile

Des chercheurs de l’Université de Sydney ont présenté des travaux très intéressants pour tenter de remplacer l’indium. Ils utilisent deux métaux moins rares : le tungstène (et plus précisément de l’oxyde de tungstène) et l’argent. Grâce à un procédé utilisant du plasma (formé d’argon et d’oxygène), ils ont créé une méthode pour déposer sur du verre un revêtement transparent et conducteur. Et ça ne dure que quelques minutes.

Ce revêtement est constitué de trois couches : une première d’oxyde de tungstène, une deuxième d’argent et une dernière (celle en contact avec les doigts) d’oxyde de tungstène grêlé de particules d’argent. Notez que l’argent est particulièrement conducteur : c’est lui qui transmet les informations. Cette technique est industriellement moins onéreuse que celle impliquant l’indium. Et cela fonctionne aussi bien un verre flexible ou solide. En outre, le revêtement est très fin : 100 nanomètres d'épaisseur (le millième d'un cheveu).

Electrochromisme : le deuxième effet kiss Cool

Effet secondaire incroyable, le revêtement de tungstène et d’argent est électrochromique : il est sensible aux changements de tension électrique. Si vous changez le voltage, il change de couleur et devient plus ou moins opaque. Ce qui permettrait par exemple à une vitre traditionnelle de devenir plus intelligente en changeant de teinte en fonction des besoins. Voire même de changer de teinte sur une surface bien délimitée pour afficher une information, par exemple. Cette technologie pourrait donc remplacer, par exemple, les cristaux liquides utilisés dans les livres électroniques.

Source : The Conversation



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !