Samsung va fabriquer des processeurs de 7 nanomètres dès 2019 pour concurrencer TSMC

Maj. le 21 février 2018 à 16 h 48 min

Samsung veut produire ses propres processeurs de 7 nanomètres dès 2019, pour concurrencer le taïwanais TSMC, leader sur le marché. Le constructeur coréen va inaugurer cette semaine la construction d’une nouvelle usine de fonderie équipée de technologies de pointe. Et déjà, Samsung voit plus loin puisqu’il envisage de réduire l’épaisseur de ses processeurs à 4 nanomètres d’ici 2020 ! 

Samsung

Samsung va commercialiser ses propres processeurs de 7 nanomètres dès 2019 pour concurrencer TSMC. Le géant taïwanais détient actuellement 55% des parts de marché dans le monde, alors que Samsung est bien loin derrière avec seulement 7% de parts de marché. Mais, la division semi-conducteurs de Samsung semble être une vraie vache à lait, le constructeur coréen a alors décidé d’investir de l’argent dans ce domaine. Il souhaite ainsi être en bonne position pour répondre à la demande croissante du marché, et y consolider sa position, tout en prenant des parts à ses concurrents.

Samsung veut produire des processeurs de 7 nanomètres dès 2019

Samsung a pris beaucoup de retard sur son concurrent TSMC concernant les processeurs 7 nanomètres pour smartphones. En effet, ce dernier travaille dessus depuis plus d’un an ! Cette avancée permet d’offrir plus de puissance aux smartphones tout en économisant leur autonomie. Par exemple, le Snapdragon 835 gravé en 10 nanomètres permettait d’offrir 20% de puissance supplémentaire tout en consommant 25% d’énergie en moins, comparé à son prédécesseur gravé en 14 nanomètres. A présent, le Snapdragon 845 est 30% plus rapide que le Snapdragon 835 !

Pour s’imposer sur ce marché, Samsung a décidé de construire une nouvelle fonderie équipée de technologies de pointe à Hwaseong, en Corée du Sud. L’usine sera remplie d’équipements de LEU (lithographie extrême ultraviolet), une technologie de pointe pour les procédés nanométriques. Samsung envisage de démarrer la production de masse dès 2019 ! Son investissement pour cette usine est estimé à 4,5 milliards d’euros, dont plus de 100 millions pour chacun des 10 ensembles de LEU.

La construction de celle-ci va être inaugurée cette semaine lors d’une cérémonie où sont invités une centaine de résidents locaux. Mais déjà, Samsung pense à l’avenir et envisage d’agrandir l’usine pour d’autres productions, avec dans le viseur des processeurs de 6 nanomètres, 5 nanomètres et même 4 nanomètres d’ici 2020 ! Depuis longtemps, Samsung déclare pouvoir produire des processeurs 5 nanomètres sans difficultés.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Intel reconnait un énorme retard sur le 10 nm

Les premiers processeurs d’Intel gravés en 10 nm arriveront finalement cette année, à moins d’un énième report du fondeur qui sent plus que jamais la pression d’AMD avec ses derniers CPU Ryzen 3000. Bob Swan, le nouveau PDG du groupe…

5G : le Snapdragon 850 sera-t-il le premier SoC compatible ?

Qualcomm pourrait bien devancer la concurrence en sortant le premier SoC compatible 5G du marché en 2018. Il s’agirait du Snapdragon 850, qui équiperait les PC Windows 10 ARM. Puis un autre SoC débarquerait au premier semestre 2019 pour les smartphones.