RTX 3000 : Nvidia dévoile le DLDSR, sa technologie qui améliore les graphismes en basse résolution

 

La prochaine mise à jours des drivers des RTX 3000 va apporter une nouvelle technologie aux joueurs PC : le DLDSR. Similaire au DLSS, cette dernière fait pourtant l’inverse. Le processus, appelé downscaling, consiste à calculer par IA une résolution plus haute pour ensuite revenir à celle configurée. Cela permet de gommer certaines perfections et améliorer les graphismes.

Nvidia DLDSR comparaison
Crédits : Nvidia

Depuis quelque temps, les joueurs PC bénéficient de technologies dites d’upscaling qui, grâce à l’IA, permettent d’afficher des résolutions plus hautes que celles permises par leurs cartes graphiques.  Chez Nvidia, on a droit au DLSS, tandis que le FSR a récemment fait son arrivée chez AMD. Ces dernières sont extrêmement puissantes et changent drastiquement la manière de profiter d’un jeu, en atteignant par exemple la 8K sur des titres récents.

Alors, forcément, lorsque Nvidia annonce sa nouvelle technologie de downscaling, on peut rapidement se demander quelle mouche l’a piqué. Mais, à y regarder de plus près, cette dernière n’a rien d’un canular. Baptisée Deep Learning Dynamic Super Resolution (DLDSR), elle fera ses premières armes le 14 janvier prochain. En attendant, le constructeur a expliqué le principe, finalement assez simple.

Sur le même sujet : Nvidia — le DLSS est disponible pour tous les jeux PlayStation sur PC

Le DLDSR, à quoi ça sert ?

L’idée reste la même : améliorer le rendu des jeux à une résolution donnée. En théorie, le procédé est similaire. Tout comme le DLSS, le DLDSR va prendre une résolution donnée, par exemple 1080p, et va calculer par IA une résolution plus élevée, mettons 1440 p. Mais la technologie ne s’arrête pas là, puisqu’ensuite, elle affiche de nouveau l’image en 1080p.

Pourquoi ? Si en apparence le rendu ne change pas fondamentalement, cette technique permet de lisser les quelques défauts, notamment au niveau de l’anti-aliasing, tout en augmentant la qualité des ombres et des textures. Le bénéfice pour le joueur est donc complet : il pourra profiter de son jeu dans de meilleures conditions même si son PC ne peut pas l’afficher en Ultra HD.

Qui plus est, tout comme le RSR d’AMD annoncé il y a quelques jours, la technologie sera disponible via une simple mise à jour des drivers. Pour tous ceux qui possèdent une carte graphique RTX 3000, rendez-vous le 14 janvier pour découvrir ce qu’elle a dans le ventre.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !