PS5 : une vente entre particuliers tourne mal, l’acheteuse se fait tirer dessus

 

Dans le Pas de Calais, une femme avait donné rendez-vous à un vendeur de Facebook Marketplace. Elle devait lui acheter une PlayStation 5. Malheureusement, l'homme lui a tendu un guet-apens. Il a tenté de lui soutirer de l'argent avant de lui tirer dessus. Une histoire d'arnaque comme on en voit beaucoup.

Sony PS5 vue avant verticale

Il faut parfois se méfier des petites annonces en ligne. C’est une histoire qui nous est rapportée par La Voix du Nord et qui s’est déroulée le week-end dernier dans la commune de Noyelles-Godault, près de Lens (Pas de Calais). Une femme avait repéré une PlayStation 5 à la vente sur Facebook Marketplace. Se rendant sur place, elle ne s’attendait pas à tomber dans un guet-apens.

L’histoire se passe samedi 12 décembre au soir, alors que la nuit est déjà entamée. L’acheteuse attend dans sa voiture que le vendeur avec sa PS5 arrive, indique le journal local. Toutefois, c’est un homme cagoulé et armé qui frappe à sa vitre. Il lui réclame la somme due, sans rien en échange. La femme prend alors peur et démarre sa voiture. L’escroc, lui, tire trois fois en l’air puis disparaît.

A lire aussi – Test PS5 : temps de chargement de folie, performances de jeu inédites, Sony change la donne

L’homme ne s’est pas démonté et, après retiré son annonce quelques jours, retente le même coup, toujours avec une PS5. Toutefois, le second acheteur est prévenu par les riverains et ne tombe pas dans le piège. La première victime s’est elle empressée de porter plainte. L’agresseur est actuellement recherché par la police et n’a toujours pas été retrouvé.

La PlayStation 5, raison idéale pour les arnaques

La PlayStation 5 est sortie il y a maintenant un mois et ses ruptures de stocks sont des occasions idéales pour les arnaques. Il n’y a pas que lors des ventes physiques que les escrocs agissent, puisque beaucoup de petits malins sévissent également en ligne.

C’est le cas des spéculateurs qui réussissent à acheteurs plusieurs modèles de consoles pour ensuite les vendre une fortune sur eBay. De même, certains n’hésitent pas à vendre simplement des photos de la console à 500 euros, précisant la chose rapidement dans la description.

Des pratiques douteuses qui sont dans le collimateur de certains députés britanniques. Une proposition de loi a en effet été déposée au parlement, mais a finalement été rejetée. Néanmoins, on constate que ces pratiques commencent à attirer l’attention des officiels.

Source : La Voix du Nord



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !