Maj. le 1 juillet 2020 à 7 h 56 min

L’Inde a décidé d’interdire sur son territoire une cinquantaine d’applications Android et iOS en provenance de Chine. Une décision qui intervient alors que les tensions sont très fortes entre les deux pays après des affrontements dans l’Himalaya.

L’application Tiktok

La situation est tendue entre l’Inde et la Chine après de violents affrontement à la frontière située dans l’Himalaya. C’est dans ce contexte que le bureau national de la sécurité indien a annoncé bannir cinquante deux applications chinoises du pays. Parmi elles, des applications très populaires comme Zoom, WeChat, Weibo, Tik Tok ou encore le jeu Clash of Kings.

La suite logicielle de Xiaomi, préinstallée sur tous les smartphones de la marque, est également dans la liste. Une donnée qui devrait compliquer grandement la commercialisation de ses produits dans le sous-continent. Plus besoin d’application dédiée pour retirer tout logiciel chinois de son téléphone, donc. Voici la liste complète :

  • TikTok
  • Mi Store
  • Mi Community
  • Weibo
  • WeChat
  • SHAREit
  • Clash of Kings
  • DU recorder
  • YouCam Makeup
  • 360 Security
  • DU Battery Saver
  • DU Browser
  • DU Cleaner
  • DU Privacy
  • Clean Master – Cheetah
  • CacheClear
  • DU apps studio
  • Baidu Translate
  • Baidu Map
  • QQ Launcher
  • QQ Security Centre
  • QQ Player
  • QQ Music
  • QQ Mail
  • QQ NewsFeed
  • WeSync
  • QQ International
  • ES File Explorer
  • Mi Video call-Xiaomi
  • Parallel Space
  • SelfieCity
  • Mail Master
  • Vault-Hide
  • Vigo Video
  • Bigo Live
  • UC News
  • UC Browser
  • BeautyPlus
  • Xender
  • ClubFactory
  • Helo
  • LIKE
  • Kwai
  • ROMWE
  • SHEIN
  • NewsDog
  • Wonder Camera
  • Photo Wonder
  • APUS Browser
  • VivaVideo- QU Video Inc
  • Perfect Corp
  • CM Browser
  • Virus Cleaner (Hi Security Lab)

Cette mesure drastique a été prise pour deux raisons. La première est évidente : l’Inde craint des fuites de données en direction de la Chine. L’autre serait que les applications pourraient être utilisées pour dégrader le réseau téléphonique du pays en cas de conflit. Cette liste est préventive, selon l’Hindustan Times, puisque chaque application devra être examinée au cas par cas pour un éventuel retour sur le marché.

De violents affrontements

La situation entre l’Inde et la Chine est très compliquée ces derniers jours. Les tensions concernent la région de l’Aksai Chin, perdue au plein cœur de l’Himalaya et sujette à ne nombreuses disputes territoriales depuis déjà de nombreuses années. C’est dans cette région aussi montagneuse que désolée que se sont affrontés des soldats chinois et indiens dans la nuit du 15 au 16 juin. De violents combats au corps à corps ont fait vingt morts du côté indien, et un nombre inconnu de victimes côté chinois.

A lire aussi – Tik Tok : tout savoir sur le réseau social et ses vidéos

La situation pourrait donc s’envenimer avec l’envoi de nouvelles troupes indiennes dans la région. Cependant, aucun des deux pays ne souhaite arriver à un conflit ouvert et tous deux ont annoncé vouloir apaiser rapidement la situation par la voix diplomatique. En attendant, les Indiens sont privés d’applications made in China.

Source : Hindustan Times



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos dernières applications !