Orange continue de critiquer la “fausse 5G ” de Free, la guerre continue

 

Orange a publié une vidéo sur son compte YouTube pour vanter les mérites de son réseau 5G majoritairement basé sur des antennes 3,5 GHz. L’opérateur explique que ce n’est qu’avec son réseau que les performances de la 5G sont les meilleures. Un pied de nez appuyé en direction de Free qui en a profité pour répliquer sur Twitter…

orange toutes les 5g ne se valent pas

Nouvelle passe d’armes entre Free et Orange sur les réseaux sociaux à propos de leur stratégie 5G respective. L’opérateur historique ne digère pas le fait d’avoir activé près de sept fois moins d’antennes 5G en France que son concurrent, une performance rendue possible grâce à la permission donnée à Free par l’Arcep de recycler les antennes 4G pour créer un réseau de nouvelle génération. Les deux opérateurs échangeaient déjà des mots doux en janvier sur la fausse 5G. Et cela continue encore.

Lire aussi – 5G : Free Mobile a activé beaucoup plus d’antennes que SFR, Orange et Bouygues

Le nouvel échange a démarré il y a quelques jours quand Orange a publié sur son compte YouTube une vidéo que vous pouvez retrouver ci-dessous. Dans celle-ci, l’opérateur historique explique qu’il ne sera possible de profiter de tous les avantages technologiques de la 5G (débit, connectivité, latence) qu’en exploitant un réseau entièrement dédié. Orange peut s’enorgueillir d’être en tête du déploiement des antennes 5G en 3,5 GHz avec plus de 800 antennes actives fin février selon l’ARCEP. Free dépassait alors les 560 antennes, Bouygues Telecom les 320 et SFR les 280.

Un message subliminal pour les abonnés Free Mobile

Bien évidemment, cette vidéo s’adresse particulièrement aux clients de Free Mobile, notamment les titulaires d’un forfait à 19,99 euros (hors réduction pour les abonnés Freebox) qui profitent de la 5G sans surcout. Free leur annonce bénéficier du réseau le plus dense en France. Ce qui est vrai, selon les chiffres de l’ARCEP. Mais Orange martèle que les performances sur un réseau 700 MHz sont loin d’être à la hauteur de celles d’un réseau en 3,5 GHz. Ce qui, en pratique, est vrai aussi.

Vous vous en doutez, le trublion de l’Internet français a répliqué. Il a publié sur Twitter un message incorporant une séquence d’archive de 2014. Il s’agit d’une interview de Stéphane Richard accordée à France Info. Le patron d’Orange y explique qu’il participera bien évidemment aux appels d’offres de l’ARCEP pour les fréquences 700 MHz, appelées aussi les « fréquences en or », car elles permettent une connectivité stable, même dans des environnements clos, comme les immeubles, les parkings et les ascenseurs.

À l’époque, Stéphane Richard argumentait que ces fréquences seraient idéales pour la 4G, bien sûr, mais aussi pour la future 5G. « Elles permettent d’apporter la connectivité partout, pour tout le monde », explique-t-il au micro de la radio. Et Free y va de son commentaire : les propos de Stéphane Richard sont encore vrais aujourd’hui.

Les deux stratégies sont complémentaires

Aucun des deux opérateurs n’a tort dans cette histoire. Oui, un réseau 3,5 GHz est plus rapide qu’un réseau 700 MHz. Mais oui, un réseau 700 MHz offre une meilleure pénétration dans les bâtiments. Pour notre part, nous ne pouvons que louer les efforts des deux opérateurs d’investir chacun différemment pour offrir, dans les zones denses, une connexion qui permette d’absorber un nombre considérable de connexions ET parallèlement, dans les zones moins denses, une connexion de nouvelle génération. Et ce dès aujourd’hui et non dans 10 ans.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !