Orange écope d’une amende de 15 000€ pour avoir menti sur les performances de sa 5G

 

Orange n’a pas été assez clair sur les performances réelles de son réseau 5G, selon la justice française. L’affaire a été portée par l’association Consommation Logement Cadre de Vie, qui accuse l’opérateur de promettre des gains de débits que toutes les fréquences ne sont pas à même d’offrir. Ce dernier devra payer une amende de 15 000 €.

Orange hausse forfaits
Crédits : Unsplash

Si Orange peut se targuer d’afficher globalement de meilleurs débits 5G que ses concurrents, mieux vaut se méfier avant de souscrire à un abonnement chez l’opérateur. En effet, ce dernier met en avant un gain considérable des performances par rapport à la 4G, une promesse en théorie fiable. En théorie seulement, car cela dépend en réalité des fréquences utilisées. Comme nous vous l’avons déjà expliqué, certaines de ces fréquences sont en fait les mêmes que celles de la 4G, ce qui ne permet pas un bond significatif dans les débits.

Une combine rapidement repérée par l’association Consommation Logement Cadre de vie (CLCV). À l’aube du lancement de réseau, celle-ci a alerté les consommateurs du risque de souscrire à un abonnement 5G en s’attendant à des performances supérieures. Face à la communication trouble d’Orange, elle a fini par porter plainte. Ce 27 juillet, le tribunal judiciaire de Paris a rendu son verdict, condamnant l’opérateur par la même occasion pour « pratique commerciale trompeuse ».

Sur le même sujet : Panne des numéros d’urgence : les négligences d’Orange confirmées dans un rapport de l’ANSSI

Orange promet à tort des débits supérieurs sur toutes ses fréquences 5G

Selon la justice, Orange a manqué de lister dans « des conditions satisfaisantes les restrictions d’usage apportées à ce service ». En d’autres termes, l’opérateur n’a pas présenté avec précision la disponibilité de son réseau sur le territoire français et, surtout, n’a pas expliqué les différentes entre les fréquences et les débits qu’elles permettent. Pour cette erreur, que les autorités estiment a été commise « sciemment », Orange récolte une amende de 15 000 €. À cette sanction s’ajoute l’obligation de diffuser le verdict du tribunal sur son site Internet pendant un mois.

Il s’agit donc d’un somme plus symbolique que punitive, mais elle met en lumière les pratiques d’un opérateur qui ne manque pourtant pas de critiquer ses concurrents et leur « fausse 5G ». De son côté, Orange a fait part de sa volonté de faire appel à la décision de justice. « Il s’agit d’une décision de première instance que nous ne commenterons pas. Orange conteste les griefs qui lui sont faits et a d’ores et déjà fait appel de la décision », a-t-il communiqué.

 



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !