nRansomware : ce logiciel malveillant demande des photos de vous nu, prudence !

 

Les logiciels malveillants de type ransomware pullulent sur le web. De nouveaux sont découverts chaque jour à commencer par celui-ci : nRansomware. Un échantillon de cet heureux prétendant a été repéré sur le site VirusTotal et sort de l’ordinaire étant qu’il demande aux utilisateurs des photos d’eux nu dès lors qu’ils sont pris pour cible.

ransomware locky free

Chaque jour, les experts en cybersécurité font la découverte de logiciels malveillants particulièrement néfastes tant pour les ordinateurs que pour les terminaux mobiles. Souvent de type ransomware comme un certain WannaCry, ces dispositifs exigent très souvent des utilisateurs qu’ils versent une rançon pour qu’ils aient à nouveau accès à leurs données.

Pas tous cependant fonctionnent de la sorte et viennent parfois faire exception à la règle. C’est le cas aujourd’hui d’un ransomware particulièrement étonnant et qui affole bon nombre de moteurs d’antivirus du fait de son côté quelque peu « inédit ». Celui-ci porte le doux nom de « nRansomware » et tend à se demander s’il est réellement dangereux ou non.

nRansomware : blague de mauvais goût ou vrai ransomware ?

Chacun peut être amené à se poser la question puisque ce fameux nRansomware, apparu sur le site VirusTotal, ne réclame pas de rançons en bitcoins ou autre cryptomonnaie aux utilisateurs qui voient soudainement leur ordinateur être totalement bloqué. C’est une toute autre demande qui leur est formulée.

Il est dans un premier temps demandé aux usagers de créer un compte sur la messagerie chiffrée ProtonMail et d’envoyer un mail à l’adresse 1_kill_yourself_1@protonmail.com (celle-ci a été fermée depuis). Vient ensuite le moment et c’est là où ce ransomware joue la carte de l’originalité, où les personnes doivent envoyer au moins 10 photos d’elles nu si elles veulent que leur machine soit débloquée et donc utilisable à nouveau.

Clou du spectacle, une vérification est ensuite effectuée par le système qui prend alors soin d’analyser les photos pour déterminer si elles sont bien de vous ou non. Le code de déblocage est ensuite transmis à la victime qui en plus de cela, se fait sagement insulter par l’auteur de la magouille (cf tweet en bas de cet article).

En définitive, nRansomware n’est-il qu’une vulgaire plaisanterie ou un vrai ransomware pouvant causer beaucoup de tort à ceux qui en font les frais ? Voilà une question bien mystérieuse mais qui devrait très vite se trouver des réponses. En espérant que ce logiciel malveillant ne cause pas d’immenses dégâts comme le récent Locky, envoyé 23 millions de fois en  24 heures. Pour cause, soyez bien prudents !



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
antenne 5G
Huawei banni du Royaume-Uni à partir de septembre 2021

Huawei subit aujourd’hui un nouveau coup dur. La société chinoise a en effet été bannie du Royaume-Uni. Il lui sera donc impossible d’installer de nouvelles antennes 4G ou 5G dans le pays. Une décision attendue, Huawei étant dans le collimateur…

top 200 pires mots passe 2020
Voici le top 200 des pires mots de passe de 2020

Le top 200 des pires mots de passe de l’année 2020 est désormais disponible. Comme tous les ans, l’indémodable 123456 arrive en tête du classement. Parmi les thématiques favorites des internautes, on trouve le divertissement, les grossièretés, les prénoms ou les suites de chiffres….

tesla powerwall faille
Tesla : une importante faille de sécurité menace les batteries Powerwall

Des chercheurs en sécurité informatique ont détecté une faille de sécurité importante dans le Tesla Backup Gateway, le système qui gère les connexions au réseau des Powerwall, les batteries de stockage d’énergie domestiques du constructeur. En 2015, Tesla a lancé…

carte sim arnaque
Elle se fait pirater sa carte SIM et perd 17 000 €

Un pirate a réussi à pirater la carte SIM d’une utilisatrice à de multiples reprises, interceptant à sa place les SMS de double authentification. Malgré de nombreuses tentatives pour stopper le processus, le hacker a réussi à voler 17 000…