Nintendo : il risque 5 ans de prison et une amende de 4 millions d’euros pour avoir permis de pirater des jeux Switch

 

Gary Bowser, célèbre pirate de la communauté Nintendo Switch, est actuellement en procès contre les États-Unis. Le pays réclame une peine de 5 ans de prison à la justice. Le hacker a déjà accepté de payer une amende de 4 millions d’euros, ainsi qu’une seconde de 8,7 millions d’euros directement à la firme nipponne.

Nintendo Mario

Nintendo n’est pas vraiment connu pour sa tolérance envers les pirates. L’année dernière, son procès contre le site RomUniverse a fait les gros titres, avec des rebondissements ayant encore lieu après la condamnation de son créateur à verse une amende de deux millions d’euros. Il est même arrivé que la firme japonaise use de pratiques peu recommandables pour étouffer une affaire avant qu’elle éclate au grand jour, comme cela a été le cas avec ce hacker qui détenait des informations sur la 3DS avant sa sortie.

Une autre affaire a récemment été réglée devant les tribunaux. Celle-ci l’opposait cette fois à Gary Bowser, un pirate reconnu dans la communauté pour avoir commercialisé des mods permettant de télécharger gratuitement des jeux de Nintendo Switch. Ce dernier a alors accepté de payer l’amende de 10 millions de dollars, soit 8,7 millions d’euros. Mais un autre procès est actuellement en cours, l’opposant cette fois-ci au gouvernement américain. Ce dernier réclame à la justice une peine de 5 ans de prison et une amende de 4,5 millions de dollars (4 millions d’euros).

5 ans de prison pour avoir permis de pirater des jeux Nintendo Switch

Gary Bowser a d’ores et déjà accepté de payer l’amende de 4,5 millions de dollars. En revanche, ses avocats estiment que la peine de 60 mois exigée est trop lourde et demande de l’alléger à 19 mois. Le gouvernement américain rétorque toutefois que « la nature et les circonstances de l’infraction, les antécédents et les caractéristiques du défendeur, et la nécessité pour la peine de refléter la gravité de l’infraction, de promouvoir le respect de la loi et d’offrir une punition juste » sont autant de points à prendre en compte « afin d’offrir une dissuasion adéquate à la conduite criminelle ».

Sur le même sujet : Nintendo porte encore plainte contre RomUniverse, le site pirate refuse de payer l’amende de 50 $/mois

La Défense plaide de son côté que Gary Bowser est « le moins coupable et le seul défendeur appréhendé de cet acte d’accusation » et que le gouvernement américain l’utilise simplement comme bouc émissaire, faute de pouvoir mettre la main sur les autres acteurs du marché. « Il s’agit d’un délit grave dans lequel Nintendo a subi des pertes monétaires substantielles », admettent néanmoins les avocats. « Une peine de 19 mois pour le moins coupable des trois accusés, dans les circonstances dans lesquelles M. Bowser a effectivement purgé cette peine, est significative. »

Team Xecuter, le groupe de pirates dont a fait partie Gary Bowser, a généré plusieurs dizaines de millions de dollars de recettes grâce leur entreprise.

Source



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !