Nintendo gagne son procès contre le site pirate RomUniverse, l’amende s’élève à 2 millions d’euros

 

Matthew Storman, créateur de RomUniverse, devra finalement verser 1,7 million d’euros à Nintendo. La firme japonaise, qui l’accuse d’avoir distribué illégalement des copies piratées de ses jeux, lui réclamait à l’origine 15 millions de dollars, une somme que les autorités ont jugé trop importante.

Nintendo Mario
Crédits : Unplash

Après 2 ans de bataille judiciaire, Nintendo a finalement obtenu gain de cause. Depuis 2019, la firme réclame 15 millions de dollars à Matthew Storman, créateur et gestionnaire de RomUniverse. Depuis placé hors-ligne, le site était l’un des plus populaires dans le monde des ROM, ces versions gratuites de jeu généralement utilisées illégalement. Nintendo estime que celui-ci a entraîné de nombreuses violations de droits d’auteurs, accusation que réfute fermement Matthew Storman.

Toutefois, ce dernier a dû faire face à des preuves accablantes, notamment la possibilité de payer un abonnement premium sur le site permettant de télécharger un nombre illimité de jeux. Selon Nintendo, « il s’agit d’une affaire de piratage de jeux vidéo très simple, et les faits matériels sont incontestables. Pendant plus de dix ans, l’accusé Matthew Storman a […] alimenté le site web avec des copies piratées de milliers de jeux Nintendo différents et a distribué des centaines de milliers de copies de ces jeux piratés ».

Sur le même sujet : Nintendo a fait chanter un pirate prêt à révéler la 3DS avant l’heure

La justice revoit l’amende à la baisse, l’accusé doit payer 1,7 million d’euros

Ayant décidé de se passer d’un avocat, Matthew Storman a eu bien du mal à se défendre face à Nintendo. Malgré ses demandes répétées de classer l’affaire, n’ayant à ses yeux enfreint aucune loi, la justice a tranché en faveur de son adversaire. Toutefois, les magistrats n’ont pas appliqué la peine exigée par la firme japonaise. Pour rappel, cette dernière souhaitait toucher 90 000 dollars pour chacun des 49 jeux piratés, en plus des millions de dollars d’amende.

Le juge Marshall a finalement fixé les charges à 35 000 dollars par jeu, ce qui élève l’amende totale à 1,7 million d’euros. Une somme donc considérablement réduite comparée aux demandes Nintendo, mais une coquette somme tout de même. En 2019, à son apogée, RomUniverse a généré entre 30 000 et 36 000 dollars, selon Mathew Storman.

Source : TorrentFreak



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !