Mot de passe : d’après Google, 78% des jeunes utilisent toujours le même code !

78% des internautes âgés de 16 à 24 ans utilisent toujours le même mot de passe, assure une étude commandée par Google. D’après l’enquête, ce sont en effet les jeunes internautes qui se montrent le plus négligent en matière de sécurité informatique. Découvrez tous les résultats. 

mot de passe google jeunes meme code

D’après un sondage de Google et Harris, 78% des membres de la génération Z, des individus entre 16 et 24 ans, se servent du même mot de passe pour sécuriser tous leurs comptes en ligne, rapportent nos confrères de Mashable. « Les plus jeunes utilisateurs sont des natifs du numérique; ils ne se souviennent pas d’une époque sans smartphones. Je pense que cela doit être extrêmement influent sur la manière dont ils imaginent la technologie et la sécurité » explique Emily Schechter, chef de produit pour Chrome Security chez Google.

Lire aussi : 5 conseils pour ne pas vous faire pirater vos mots de passe

D’après une étude de Google, les plus jeunes choisissent trop souvent le même mot de passe !

Etrangement, les baby-boomers (50 ans et plus) sont un peu moins négligents sur ce point. Ils ne sont en effet « que » 60% à un choisir un même mot de passe sur plusieurs comptes. Le taux remonte à 67% pour les 25-49 ans. Bref, cette pratique est encore très répandue, peu importe votre âge. Un constat entériné par une étude réalisée par les chercheurs de l’université Virginia Tech et Dashlane en 2018. En moyenne, 1 internaute lambda possède 150 comptes…mais un seul mot de passe. C’est évidemment rendre la tâche encore plus facile aux pirates.

Pour sécuriser vos comptes en ligne, on vous invite à laisser faire un gestionnaire de mots de passe ou à opter pour un bon mot de passe vraiment sécurisé, qui soit évidement différent pour tous les sites où vous êtes inscrit. Évitez évidement les 123456, password, 123456789, 12345678…qui font partie des pires mots de passe possibles.

L’étude de Google montre aussi que les plus jeunes sont souvent un peu trop confiants en matière de cybersécurité. 71% des jeunes interrogés affirment qu’ils ne se laisseront jamais avoir par une attaque phishing. Pourtant, seuls 44% des sondés savent vraiment ce qu’est une attaque phishing, ou hameçonnage.

Lire aussi : pourquoi le mot de passe « ji32k7au4a83 » est aussi sécurisé que « MonMotDePasse »

Par contre, les 16-24 ans sont les internautes qui utilisent le plus l’authentification à double facteurs (76%). Le taux d’utilisation descend à 74% pour les 25-49 ans et à 62% pour les 50 ans et plus. Que pensez-vous des constats de cette étude ? Vous vous y retrouvez ? Utilisez-vous le même mot de passe pour plusieurs comptes en ligne ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Dell : une faille de sécurité permet de pirater ses PC à distance

Un chercheur en sécurité a identifié une faille de sécurité qui touche les PC Dell et plus précisément l’application SupportAssist qui est installée par défaut sur toutes les machines du constructeur. Avec cette faille, les ordinateurs portables et de bureau…

Gare au SMS qui vide votre compte bancaire !

Un SMS frauduleux envoyé par des pirates peut vider votre compte bancaire. Une cliente en a fait les frais en voyant son compte débité de la somme de 6 000 euros. Cette opération, elle affirme ne l’avoir jamais faite. Le…

Voici le top 10 des pires mots de passe

Le top 10 des mots de passe les plus vulnérables au piratage a été dressé par une étude britannique. Pour mettre sur pied cette liste, le National cyber security centre (NCSC) s’est intéressé aux 100 000 mots de passe les plus…

Internet Explorer : Microsoft refuse de corriger une faille de sécurité critique

Internet Explorer est victime d’une nouvelle faille de sécurité critique, rapporte un chercheur en cybersécurité. Malgré les risques encourus par les utilisateurs, Microsoft refuse de proposer un correctif dans les plus brefs délais. Pour forcer la main de la firme, le chercheur a révélé l’existence de…