Mastercard va retirer les bandes magnétiques de ses cartes de paiement à partir de 2024

 

Mastercard va supprimer progressivement l'utilisation des bandes magnétiques sur ses cartes de crédit et de débit au cours de la prochaine décennie, alors que le secteur s'oriente vers des solutions plus sûres et plus pratiques comme les puces et les paiements sans contact.

Mastercard Pixabay
Crédit : Pixabay

Bien que les bandes magnétiques fassent partie intégrante des cartes de paiement depuis des dizaines d'années, l'industrie a imposé ces dernières années des exigences qui ont permis de transférer davantage de paiements vers une technologie plus sûre basée sur les puces. En effet, selon Mastercard, 86 % des transactions par carte en face à face dans le monde sont désormais effectuées avec des puces EMV.

Les bandes magnétiques ont été introduites dans les années 1960 et permettaient aux banques de coder les informations bancaires d'un utilisateur sur la bande magnétique laminée au dos de la carte.

À lire également : Mastercard va accepter les paiements en cryptomonnaies d’ici fin 2021

Les transactions sans contact sont de plus en plus populaires

Le nombre de transactions sans contact aurait augmenté d'un milliard au cours du premier trimestre de cette année par rapport à l'année dernière, selon les chiffres de Mastercard. Au niveau mondial, 45 % des transactions effectuées en personne aux caisses au deuxième trimestre de l'année étaient sans contact. On imagine que ces chiffres ont beaucoup été aidés par la pandémie actuelle de COVID-19, qui a contribué petit à petit à démocratiser cette technologie. Le mois dernier, nous avions vu qu’un Français sur deux utilisait le paiement sans contact pour régler ses achats.

Par conséquent, Mastercard vient d’annoncer que les cartes de crédit et de débit nouvellement émises ne devront plus comporter de bande magnétique à partir de 2024 en Europe, 2027 aux États-Unis, et d'ici 2033, aucune carte Mastercard ne comportera de bande magnétique. Cela laisse plus d’une dizaine d’années aux partenaires restants qui s'appuient encore sur cette technologie pour introduire progressivement le traitement des cartes à puce.

L'entreprise voit également un avenir prometteur dans les cartes biométriques, qui comportent des puces et des capteurs d'empreintes digitales que les titulaires de cartes peuvent utiliser pour vérifier leur identité. On sait par exemple que Samsung et Mastercard travaillent actuellement conjointement sur une carte bleue avec un capteur d’empreintes digitales.

Source : Mastercard



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !