L’iPhone 11 Pro aurait été flashé avec un DAS près de deux fois supérieur aux normes autorisées

Maj. le 18 février 2020 à 21 h 05 min

Des mesures lors d’un test indépendant révèlent que l’iPhone 11 Pro et l’iPhone 7 émettent un niveau d’ondes qui dépasse largement les limites de débit d’absorption spécifiques de 1,6W/Kg en vigueur aux Etats-Unis, ou même les 2W/Kg en vigueur en France. Ces résultats sèment de nouveau le doute quant à la manière dont les tests officiels sont menés.

iPhone 11 Pro

Il y a un an de cela, le Chicago Tribune avait confié au centre de mesure californien RF Exposure Labs de mesurer le DAS de plusieurs modèles de smartphones populaires : iPhone 7, iPhone X, iPhone 8, iPhone 8 Plus, Galaxy S8, Galaxy S9, Galaxy J3, Moto e5/Play, Moto G6 Play et BLU Vivo 5 Mini. Les résultats avaient alors fait l’effet d’une petite bombe : la plupart des modèles testés dépassaient les limites en vigueur autorisées.

Certains comme l’iPhone 7, l’iPhone 8, les Galaxy S8, S9 et J3 ainsi que le Moto e5 Play dépassaient plus de deux fois les normes autorisées aux Etats-Unis (1,6 W/kg) dans certaines conditions (en France la limite est à 2W/kg). The Chicago Tribune souhaitait ainsi montrer que la manière dont les tests sont réalisés par la FCC américaine n’étaient plus en adéquation avec la réalité de l’utilisation des smartphones. Par exemple, les mesures sont la plupart du temps réalisées à plus de 5 mm du « corps », simulé via un liquide homogène (alors que les tissus du corps humain ne le sont pas).

Quand bien même ces appareils sont en réalité le plus souvent transportés en permanence à une distance moindre du corps. Certains tests prennent encore en compte le port du smartphone dans un étui à la ceinture, pratique qui a pourtant pratiquement disparue avec la fin des téléphones GSM simples. Du coup, The Chicago Tribune a demandé à RF Exposure Labs de réaliser ces tests à 2 mm du corps, pour mieux simuler le transport du smartphone dans la poche. Par ailleurs, les tests étaient réalisés sur des smartphones achetés indépendamment dans le commerce et donc non fournis par les marques comme c’est souvent le cas lors de l’étape de certification.

L’iPhone 11 Pro dépasse près de deux fois la limite DAS autorisée en France dans ce test

Apple avait alors rétorqué de son côté que les mesures n’étaient pas réalisées correctement. La firme Penumbra Brands a décidé de refaire le test en février 2020, histoire de voir si ce qui était vrai hier, l’était toujours aujourd’hui. Cette fois-ci la sélection de smartphone était restreinte à un iPhone 11 Pro et un iPhone 7. A en croire Penumbra Brands qui s’appuie là encore sur l’expertise de RF Exposure Labs, l’iPhone 11 Pro a enregistré un DAS de 3,8 W/kg à 2 mm du corps. Relevons à ce stade que Penumbra Brands vend des coques de protection censées protéger des ondes, et que le but du test était aussi de montrer l’efficacité de ses coques.

Par ailleurs, depuis l’article de Chicago Tribune, la FCC a reconduit ses tests, pour conclure qu’aucun des modèles cités ne dépassaient les limites autorisées. Selon Joel Moskowittz, chercheur à l’UC Berkeley, cité par IEEE Spectrum, il ne peut y avoir que deux explications : soit il y a un problème avec les méthodes utilisées par RF Exposure Labs – qui est pourtant agréé pour réaliser ces tests – soit le problème vient des téléphones fournis par les marques à la FCC : « il serait facile de simuler cela sur le téléphone avec une mise à jour logicielle », note le chercheur.

Mais le fond du problème, selon IEEE Spectrum, est ailleurs. Les tests de la FCC ont beau être dépassés, on ne sait pas bien encore définir ce qui relève de niveaux d’expositions réellement dangereux. Aucune étude n’a pour l’instant vraiment conclu de manière claire à la dangerosité de l’exposition aux rayonnements électromagnétiques des appareils mobiles sur la santé humaine. Et puis les tests de la FCC sont parfois peu réalistes, et incomplets.

Lire également : DAS – liste des smartphones avec le meilleur et le pire débit d’absorption spécifique

La FCC ne teste par par exemple d’autres effets concrets sur la santé, comme le compte de spermatozoïdes après exposition, ou l’effet des bijoux en métal, qui changent la manière dont les ondes sont absorbées. IEEE Spectrum donne donc quelques conseils pour réduire votre expositions aux ondes :

  • Utilisez un kit mains libres filaire lors des appels
  • Ne transportez pas votre smartphone dans la poche du pantalon
  • Méfiez-vous en particulier de votre appareil dans les zones où la réception est mauvaise (car il transmet des ondes plus puissantes)

Source : IEEE Spectrum



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
iPhone 12 (2020) : date de sortie, prix, fiche technique, tout savoir

Les iPhone 12 seront dévoilés dans le courant du mois de septembre 2020. Cette année,  Apple va dévoiler 4 variantes différentes compatibles avec la 5G. Date de sortie, prix, fiche technique, voici tout ce que l’on sait à ce stade des prochains iPhone.  Les…