Les Pass Sanitaires d’Emmanuel Macron et Jean Castex se font la malle sur les réseaux sociaux

 

Tandis que le pass sanitaire de Jean Castex circule sur les réseaux sociaux, c'est au tour de celui d'Emmanuel Macron de se retrouver sur Snapchat et Twitter. L'Élysée a confirmé la nouvelle et affirme avoir pris des dispositions à ce sujet. Des professionnels de santé seraient à l'origine de cette fuite.

emmanuel macron pass
Crédits : Wikimedia

Mais que se passe-t-il au sein du gouvernement ? En effet, le pass sanitaire du Premier ministre Jean Castex est disponible depuis peu sur la toile. La photo du précieux document a été diffusée par une agence française et publiée par certains médias en ligne. “Game Over, j'ai le QR code de vaccination du Premier ministre. Promis, je l'ai obtenu de manière légale et je n'en ferai pas n'importe quoi, appelez-vous si vous voulez un coup de main en cybersécurité,” écrivait sur Twitter ce 17 septembre 2021 Mathis Hammel, directeur recherche et développement pour Sogeti, une entreprise spécialisée en sécurité informatique.

La photo en question a été prise par un photographe professionnel lors d'un déplacement du chef du gouvernement dans un Ehpad de Clamart dans les Hauts-de-Seine. Et après celui de Jean Castex, c'est au tour du pass sanitaire d'Emmanuel Macron de circuler sur les réseaux sociaux, Twitter et Snapchat en tête.

À lire également : Covid-19 – la contrebande de vaccins et de passeports sanitaires envahit le Dark Web

Des professionnels de santé à l'origine de la fuite

Si la publication du document médical de Jean Castex était à l'origine d'une simple erreur, la fuite du précieux sésame du président de la République est plus inquiétante. En scannant le code 2D-DOC du pass d'Emmanuel Macron, on peut découvrir plusieurs informations à son sujet, comme sa date de naissance, la date de sa dernière injection de vaccin Pfizer/Biotech (en l'occurrence le 13 juillet 2021).

En réalité, Emmanuel Macron a été vacciné le 31 mai, mais sa vaccination a été enregistrée un mois et demi plus tard en raison d'une erreur dans la transmission des données, comme le rappellent nos confrères de France Info. La fuite a été confirmée par l'Élysée et l'entourage du président affirme que des dispositions ont été prises.

Toutefois et toujours selon le palais présidentiel, “la négligence ou la malveillance de plusieurs professionnels de santé” est à l'origine de cette fuite, dénonçant au passage “une faute déontologique”. L'Élysée a fait savoir que ces professionnels de santé sont dans le viseur de la Caisse nationale d'assurance maladie, qui a saisit le Conseil national de l'ordre des médecins pour sanctionner les personnes à l'origine de cette fuite. Affaire à suivre donc.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !