Les jeux vidéo ne rendent pas violents mais heureux, une étude le prouve

 

Une étude réalisée par l'université d'Oxford montre qu'il y a bien un lien entre jeux vidéo et bonheur. En observant plus de 3000 gamers sur Animal Crossing et Plants vs Zombies, les chercheurs ont collecté de nombreuses données prouvant que jouer rend heureux. Ces derniers précisent qu'il ne s'agit pas d'un lien de cause à effet : c'est la raison qui pousse à jouer aux jeux vidéo qui conduit au bien-être.

jeu video
Crédits : Fredrick Tendong / Unsplash

On sait déjà depuis quelques années qu'il n'existe pas de lien tangible entre violence et jeux vidéo. De récentes études ont même découvert les aspects positifs de ce média, comme le fait que les étudiants qui jouent ont de meilleurs résultats que les autres. Andrew Przybylski, un chercheur à l'université d'Oxford, fait partie de ceux qui remettent en cause les vieux préjugés autour des nouvelles technologies. En 2019, déjà, il s'est intéressé à la place des smartphones dans la vie des plus jeunes, et a prouvé qu'une utilisation prolongée n'affecte pas nécessairement la santé mentale de ces derniers.

Il a alors appelé la communauté scientifique à apporter plus de nuance dans son propos autour de la place du digital dans la vie quotidienne. Contrairement à ce qui est affirmé depuis des années, il ne serait pas forcément obligatoire de limiter le temps d'écran par jour. Sa nouvelle étude confirme son avis sur le sujet : selon lui et les autres chercheurs avec qui il a collaboré, il existe bel et bien un lien entre jeux vidéo et bonheur. Les gamers ne sont pas pour autant plus heureux, mais le fait de jouer contribue à leur bien-être général.

À lire également – Fortnite : quand le jeu vidéo remplace progressivement la TV chez les jeunes

Jeux vidéo et bonheur sont liés

Pour réaliser cette étude, les chercheurs se sont rapprochés de deux grands éditeurs de jeux vidéo : Electronic Arts et Nintendo. Leur but est alors de collecter un maximum de données possibles relatives au temps de jeu, sans s'appuyer sur les informations publiées dans d'autres recherches. “Nous avons pu [de cette manière] combiner expertise académique et expertise industrielle”, explique Andrew Przybylski. “En relevant des données sur le temps de jeu, nous avons pu pour la première fois enquêter sur le lien entre le comportement du joueur et son bien-être subjectif, nous permettant ainsi de fournir des preuves de haute qualité aux organismes en charge de la santé”.

Tout comme cette étude qui affirme que les jeux vidéo sont plus efficaces qu'une séance chez un psychologue, les chercheurs ont utilisé Animal Crossing : New Horizons pour observer le comportement des joueurs, ainsi que Plants vs Zombies : Battle for Neighborville. À la fin des séances de jeu et après une première analyse, les scientifiques ont distribué des questionnaires à plus de 3000 joueurs volontaires, visant à mesurer leur niveau de bien-être et de motivation. L'équipe s'est alors rendue compte que, bien que relatif et non systématique, le lien entre bonheur et jeux vidéo existe bel et bien.

Les gamers ne sont pas plus heureux, mais ils ont une raison de l'être

Andrew Przybylski s'attache à préciser qu'il ne s'agit pas d'un lien de cause à effet : si vous n'aimez pas les jeux vidéo, rien ne sert de jouer pour être plus heureux. “Ce n'est pas une preuve de causalité […], mais c'est une preuve tangible que la causalité n'est pas négative, du moins durant cette période”. Tout comme les smartphones, les jeux vidéo ne rendent donc pas triste, selon le chercheur. Ce dernier ajoute également que le temps de jeu ne rentre pas en compte. Vous ne serez pas plus heureux si vous jouez plus longtemps. Rappelons par ailleurs que l'OMS reconnaît officiellement l'addiction aux jeux vidéo comme un trouble néfaste.

Au contraire, l'étude pointe plutôt vers un effet de pensée : les joueurs ont montré une volonté de satisfaire un besoin, ainsi que des signes de motivation durant les séances, qui seraient donc liés à leur bien-être général. “Nos découvertes prouvent que les jeux vidéo ne sont pas nécessairement mauvais pour votre santé”, conclue Andrew Przybylski. “Il existe d'autres facteurs psychologiques ayant un impact significatif sur le bonheur. En réalité, le jeu vidéo peut être une activité ayant un effet positif sur la santé mentale, et réguler ce dernier peut retirer ces bénéfices pour les joueurs”.

Source : Royal Society Open Science



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Sony PS5
PS5 : date de sortie, prix, jeux, design et fiche technique

Vous vous y perdez dans les informations sur la Playstation 5 de Sony ? Pour s’y retrouver un peu, on fait le point sur les informations disponibles. Retrouvez au fur et à mesure toutes les nouvelles actualités et les annonces sur la PS5.

final fantasy vii remake intergrade cover
FF7 Remake Intergrade sortira sur PS5 le 10 juin 2021

Square-Enix annonce la date de sortie de Final Fantasy 7 Remake Intergrade, la version améliorée de FF7 Remake. Elle arrivera sur la PlayStation 5 le 10 juin 2021. Les contenus additionnels exclusifs mettant en scène Yuffie seront proposés via un…

Sony PS5 03
PS5 : il sera possible de rajouter un SSD à la console dès cet été

La PS5 pourra bientôt accueillir du stockage supplémentaire. Bloomberg affirme en effet, sources internes à l’appui, que Sony prévoirait d’autoriser les joueurs à rajouter un SSD. La fonctionnalité est actuellement désactivée. La PS5 dispose d’un SSD ultra-rapide de 825 Go,…

pokemon go accident
Pokémon Go compte 5 millions de tricheurs, Niantic bannit en masse

Niantic a annoncé que 5 millions de tricheurs sévissent sur Pokémon Go et ses autres jeux. Un véritable fléau, contre lequel le studio n’hésite pas à agir en bannissant plus de 20 % d’entre eux. Les systèmes de triche permettent généralement de…