Les filtres de lumière bleue sur les smartphones n’aident pas à mieux dormir, selon une étude

 

Les smartphones proposent souvent un filtre de lumière bleue à activer avant de dormir. Des scientifiques se sont penchés sur ces modes et leur conclusion est claire : ils n'ont pas une grande utilité. Utiliser un smartphone avant de vous coucher n'aurait en effet pas d'impact sur votre sommeil.

Photo
Crédits : Freestocks/Unsplash

Beaucoup de produits technologiques équipés d’un écran (comme les smartphones) sont désormais équipés d'un filtre de lumière bleue, qui s’active automatiquement ou non le soir venu. Par exemple, Android dispose de son mode coucher, qui désactive les couleurs à une heure précise. Toutefois, une étude montre aujourd’hui l’inutilité de ces modes.

La mélanopsine est une protéine sensible à la lumière, notamment la bleue, qui s’active au fond de la rétine pour que l’on puisse rester éveillé. En toute logique, désactiver la lumière bleue devrait donc nous permettre de mieux dormir. Ce n’est pas vraiment ce qu’on constaté les chercheurs de l’université de Brigham, dans l’Utah, et ceux de l’hôpital pour enfants de Cincinnati, dans l’Ohio.

La lumière bleue n'influe pas sur le sommeil, selon cette étude

Une étude a été menée pendant sept jours sur 167 sujets. Ils ont été divisés en trois groupes. Le premier devait utiliser leur smartphone sans mode nuit pendant une heure avant de dormir. Le deuxième faire de même, mais avec le mode nuit activé et le troisième, ne pas utiliser de smartphone du tout. Leur sommeil a ensuite été analysé grâce à des bracelets connectés et le résultat a étonné les chercheurs : il n’y avait pas de différences entre ces trois groupes. Si vous êtes fatigué, vous dormez, smartphone ou non.

A lire aussi – Test OnePlus 9 Pro : un excellent smartphone plombé par un vilain défaut

Les chercheurs ont toutefois remarqué que deux tendances se dégageaient de manière aléatoires au sein des trois groupes : ceux qui dormaient moins de six heures et ceux qui dormaient plus de sept heures. En regardant de plus près le groupe qui dort plus de sept heures, ceux qui n’utilisent pas de smartphone dorment tout de même légèrement mieux que les autres (filtre lumière bleu activé ou non), mais la différence est minime.

Chad Jensen, le directeur de l’étude, affirme donc que la lumière bleue d’un smartphone ne provoque aucune différence majeure sur le sommeil. S’il n’existe aucun changement physiologique, explique-t-il, il se peut tout de même qu’il y ait un impact psychologique. Utiliser un terminal peut alors retarder le moment où vous tombez dans les bras de Morphée.

Source : Brigham Young University



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !