Les États-Unis veulent définitivement interdire les ventes de produits Huawei et ZTE

 

Les restrictions de la part des États-Unis envers les produits Huawei et ZTE vont se durcir. Cette fois, les deux entreprises sont dans le collimateur de la FCC (Federal Communications Commission), qui souhaite bannir tous les produits Huawei et ZTE du territoire nord-américain.

Huawei etats unis

Encore un coup dur pour les marques chinoises, et notamment pour Huawei qui enchaîne les déconvenues depuis 3 ans et 1/2 de la part des États-Unis. On apprend aujourd'hui que la FCC est sur le point de ne bannir les nouveaux équipements de télécommunication émanant de Huawei ou de ZTE sur le sol nord-américain.

Si le gendarme nord-américain des télécommunications rejette ainsi toute demande d'approbation de commercialisation de nouveaux produits, c'est pour des “raisons de sécurité nationale”.

A lire aussi : Huawei – Joe Biden accentue la pression sur le groupe chinois

La FCC veut interdire tous les nouveaux produits Huawei ou ZTE

C'est la présidente de la FCC elle-même qui a émis une proposition visant à bannir du sol américain tout nouvel équipement venant de Huawei ou ZTE. Dans un document intitulé “Protection contre les menaces à la sécurité nationale pour la chaîne d'approvisionnement des communications grâce au programme d'autorisation d'équipement”, on apprend que les deux entreprises chinoises sont encore dans le viseur des institutions américaines, et que les choses ne sont pas près de s'arranger.

Rappelons qu'en 2021, Joe Biden avait déjà mis en place une loi interdisant aux entreprises considérées comme des menaces pour la sécurité états-unienne de recevoir de nouvelles licences de la part des organismes de régulation. Si l'on a pu croire un temps que les États-Unis allaient assouplir enfin les sanctions contre Huawei, il n'en est rien et ils remettent aujourd'hui le couvert. Finalement, la situation n'a cessé d'empirer depuis 2019.

Cette restriction survient au moment même où Huawei aurait trouvé une solution pour contourner les restrictions imposées par les États-Unis. En passant par une startup nommée PXW, laquelle est dirigée par un ancien cadre de la compagnie chinoise, Huawei aurait pu échapper aux sanctions. Nul doute que si les nouvelles mesures de la FCC sont adoptées, le géant de la téléphonie risque d'avoir bien du mal à contourner quoi que ce soit.

Source : Reuters



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !