La NASA veut construire une centrale nucléaire sur la Lune

 

La Lune devrait devenir une base avancée pour l’exploration spatiale dans les prochaines décennies. Pour avoir une source d’énergie sur place, la NASA a pour ambition d’y construire une centrale nucléaire. Un appel d’offres a été lancé.

First Man
First Man (2018)

En ce qui concerne l’exploration spatiale, tous les regards sont tournés vers Mars, aussi bien ceux des sociétés privées que ceux de la NASA. Avant d’en arriver là, il y a une étape cruciale à franchir : retourner sur la Lune. Notre satellite devrait en effet servir de base avancée pour la conquête de la planète rouge.

Pour établir une base sur la Lune, il faut de l’énergie. C’est pourquoi la NASA ambitionne de construire une centrale nucléaire à sa surface. Il ne s’agit plus d’une idée futuriste lancée en l'air, mais bien d’un véritable projet sur lequel l’agence spatiale travaille.

La NASA veut une centrale nucléaire sur la Lune

La NASA ainsi que le département de l’énergie de l’Idaho (l’un des meilleurs des Etats-Unis) ont déclaré avoir lancé un appel d’offre sur le sujet qui durera un an. Le but est de construire un réacteur nucléaire sur Terre afin de l’emmener sur la Lune, ce qui inclus certaines contraires. Ainsi, ce réacteur ne devra pas faire plus de quatre mètres sur six et devra peser moins de 6 tonnes afin de pouvoir embarquer dans une fusée. Il devra aussi pouvoir être contrôlé à distance et s’activer et se désactiver sans aucune aide humaine si besoin.

A lire aussi – La NASA veut installer un réseau Wi-Fi sur la Lune

Ensuite, il devra être emmené et activé sur la Lune afin d’apporter une source d’énergie constante à une base permanente, afin d’alimenter les systèmes de survie, les navettes spatiales, les rovers… Tout cela devrait être opérationnel avant la fin de la décennie 2020 (retards non compris).

La mission Artémis de la NASA est la première qui a pour ambition d’amener des hommes sur la Lune depuis les années 1970. Pour le moment, le calendrier établi table sur 2025. Si ce retour sera historique, il n’est en réalité qu’une étape vers le vrai objectif : Mars. Pour le moment, aucune date n’est donnée, mais il ne faudra pas compter sur une mission de ce type avant la prochaine décennie au plus tôt. La NASA n’est pas seule dans l’affaire, puisque des sociétés privées ont également pour ambition de coloniser la planète rouge. Nous pensons bien entendu à SpaceX d’Elon Musk, qui n’a jamais caché ses intentions sur le sujet.

Source : AP



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !