La 5G provoque le coronavirus : un député tord le cou à cette rumeur aussi loufoque que prévisible

 

Non, la 5G ne provoque pas le coronavirus : le député LREM Eric Bothorel reprend sur son compte twitter la dernière tentative de dénigrement de la 5G… qui surfe sur l'épidémie de coronavirus.

5G Coronavirus
Crédits : Pixabay/Wikimedia Commons/Phonandroid

Plus c'est gros, plus ça passe : à ce jour, aucune étude scientifique n'a décelé le moindre danger en lien avec la technologie 5G. Des études sont encore en cours, mais les limites réglementaires permettent déjà selon les autorités de s'assurer que trop d'ondes ne soient pas absorbées par les tissus du corps humain. Ou en tout cas que l'énergie transmise soit du même ordre que les technologies 4G, 3G et GSM.

Ce qui n'empêche pas depuis longtemps les détracteurs de la 5G de souligner un risque pour la santé. Or, visiblement, la crise du coronavirus conduit certains détracteurs de la 5G à déraper. Sur son compte Twitter le député Eric Bothorel (LREM) reprend en effet un email étonnant dans lequel on peut lire que la technologie 5G a joué un rôle dans le départ de l'épidémie de coronavirus à Wuhan, en Chine.

La 5G, cible de toutes les calomnies

Une semaine avant l'apparition des premiers cas critiques de coronavirus en Chine à Wuhan, fut inauguré en grande pompe le réseau 5G de la ville, le plus performant au monde“, raconte le message repris par l'édile. Et d'ajouter que c'est « à cette date très précise, [que] tous les habitants de Wuhan sont massivement tombés malade ». Evidemment, il s'agit d'une fake news.

Lire également : 5G – le lancement en France est retardé à cause du Coronavirus

Pour Eric Bothorel, ce mail est un nouvel exemple de la série “fallait bien que ça arrive” dans le dénigrement de la 5G : “voilà, dans la série ‘fallait bien que ça arrive', les mails reçus dans la boite AN pour expliquer que le virus Covid-19 n'est pas un virus mais que tout est à cause de la 5G“. L'épidémie de coronavirus a, selon les informations dont on dispose, ses sources dans le marché de Huanan à Wuhan. On soupçonne le Pangolin un animal prisé en Chine vendu sur ce marché, d'être à l'origine des premières contaminations.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !