Kodi : Google le supprime des résultats de recherche pour streaming illégal

Kodi vient d’être banni des résultats de recherche Google après une accusation de violation de droits d’auteurs, notamment pour streaming illégal de chaînes TV payantes. L’application VLC qui est visée par la même accusation n’a pas été sanctionnée.

Kodi

Kodi et VLC, deux des lecteurs multimédias les plus populaires ont récemment fait l’objet d’une plainte DMCA émise par beIn Media Group, le groupe de médias qatari propriétaire des chaînes beIn Sport en France. Google vient de répondre favorablement à la requête du groupe pour l’une des applications visée.

La page de téléchargement de Kodi a été retirée des résultats de Google Search, entre autres pages appartenant à d’autres services. VLC quant à lui n’a pas subi le même traitement. Comme l’explique le site Torrent Frenk, Google considère que VLC lui-même n’enfreint aucune loi sur les droits d’auteur et n’a donc pris aucune mesure punitive.

Que reproche Google à Kodi ?

Des millions de personnes utilisent Kodi au quotidien pour leurs besoins de divertissement. Pour rappel, Kodi est une application média center disponible sur Android, iOS et Windows. Elle joue donc un rôle de lecteur vidéo et audio à la base. Le logiciel permet également d’organiser vos collections dans une médiathèque ergonomique et intuitive pour vous retrouver facilement.

Mais Kodi, qui est actuellement disponible en version 18.x est aussi une application bien plus polyvalente grâce à son système d’extensions qui permet d’installer une myriade de services externes, dont les plugins de streaming illégal. Et c’est ici que le problème se pose. Dans sa plaint DMCA, une filiale turque de beIn Media Group accuse Kodi, entre autres services en ligne, d’enfreindre ses contenus sportifs en streaming illégal avec des « flux vidéos portant la marque et le logo BEIN SPORTS HD ».

L’entreprise se dit victime d’une violation flagrante de droits d’auteur. Ce n’est pas la première fois que beIn Sport s’attaque à des plateformes qu’il considère comme pirates. Sauf que dans le cas d’espèce, Kodi se dit déçu d’être assimilé à tort à des services pirates, d’autant plus que le même avis de retrait visait également le lecteur multimédia VLC, mais cette demande a été rejetée. L’équipe Kodi a soumis une contre-notification DMCA à Google et espère que sa page de téléchargement réapparaîtra dans les résultats de recherche au plus tôt.

Source : TorrentFreak



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Slack porte plainte contre Microsoft pour concurrence déloyale

Slack vient de déposer plainte devant la Commission Européenne contre Microsoft. La société reproche en effet ses pratiques anti-concurrentielles dans le domaine des messageries en ligne. Ici, c’est bien évidemment Teams, intégré à Office 365, qui est visé. Slack est…

Firefox permet enfin d’exporter les mots de passe, voici comment

Mozilla vient d’ajouter à Firefox une option des plus intéressantes : elle permet d’exporter vos mots de passe et identifiants dans un fichier CSV, afin de les mettre à l’abri. De quoi sauvegarder tous vos mots de passe,  sans nécessairement…