HDMI 2.1, 2.0 et 1.4 : tout savoir sur les câbles et les normes de ce standard de la vidéo

 

Le HDMI est l'interface vidéo et audio numéro un du marché. Elle a su évoluer au fil des années, et aujourd'hui la norme la plus récente est capable de transférer des débits monstrueux et de gérer de la 8K. Nous vous détaillons ici tout ce que vous devez savoir sur ce standard devenu incontournable.

HDMI Cable

Le HDMI, difficile de passer à côté ! Avec l'USB, il s'agit sans doute de l'un des ports les plus utiles qui équipent nos appareils électroniques. Mais entre les différents types, normes et certifications, il est aisé de s'y perdre. Avec ce dossier, vous avez toutes les clés en main pour déchiffrer les performances des ports HDMI de vos devices (ordinateur, téléviseur, appareil photo…) et choisir le câble qui correspond le mieux à vos besoins.

Le HDMI, c'est quoi ?

HDMI est l'abréviation de “Interface Multimédia Haute Définition“, ou “High Definition Multimedia Interface” en anglais. Il s'agit d'une norme numérique capable de transmettre des données vidéo (non compressées) et des données audio (compressées ou non) d'un appareil à un autre. Elle est l’œuvre d'un consortium regroupant les constructeurs Hitachi, Matsushita Electric Industrial (Panasonic), Philips, Sony, Thomson (RCA), Toshiba et Silicon Image.

Le HDMI permet de transférer les flux vidéo et audio depuis un ordinateur, une console ou un boîtier multimédia vers un écran externe. On l'utilise notamment pour connecter un appareil indépendant à un écran : moniteur ou téléviseur.  On peut aussi y avoir recours pour brancher un système sonore.

port hdmi

Ce standard a été créé en 2002, mais il a fallu attendre 2003 pour voir débarquer les premiers produits et câbles ayant recours au HDMI. Comme toute nouvelle technologie, elle ne s'est pas massivement imposée immédiatement auprès du grand public. Mais le renouvellement progressif du parc informatique a permis son éclosion et aujourd'hui le HDMI est devenu une référence.

Il vient notamment remplacer le vieillissant VGA, plus assez performant et capable de gérer seulement la vidéo et non l'audio. Même constat pour le DVI, de moins en moins utilisé au profit du HDMI. Ce dernier est lui-même récemment concurrencé par la norme DisplayPort, qui a d'ailleurs été créée par plusieurs fabricants qui étaient déjà à l'origine du HDMI. Mais en 2020, l'interface la plus populaire reste le HDMI.

Les types de connecteurs HDMI

connecteurs hdmi
Crédit : Wikimedia

Il existe cinq familles de connecteurs de HDMI, que nous vous décrivons brièvement ci-après :

  • HDMI Type A : C'est le standard le plus courant et auquel vous avez probablement déjà eu affaire. Il comporte 19 broches et on le retrouve sur les téléviseurs, boîtiers multimédias, consoles de jeu et lecteurs Blu-Ray.
  • HDMI Type B (Dual Link) : Beaucoup plus rare, il comprend 29 broches et offre théoriquement des débits jusqu'à 20,4 Gb/s. Il est utilisé pour des transferts en très haute résolution, mais est absent du marché grand public.
  • HDMI Type C (mini-HDMI) : Il s'agit essentiellement d'un HDMI Type A miniaturisé pour le matériel qui a besoin d'un port moins encombrant. On le retrouve donc sur bon nombre de produits nomades :  tablettes, appareils photo numériques, caméscopes…
  • HDMI Type D (micro-HDMI) : Évolution du mini-HDMI apparue avec la norme 1.4, le micro-HDMI est encore plus discret que son le Type-C. Les fabricants designant des appareils de plus en plus fins, le HDMI Type D devenait indispensable. Il est présent sur divers appareils mobiles comme des tablettes et des ordinateurs portables de type ultrabook.
  • HDMI Type E : Vous ne risquez pas d'en entendre beaucoup parler, ce standard n'est pas prévu pour les consommateurs. Il est uniquement utilisé par les industriels de l'automobile.

Voilà, nous avons fait le tour des différents types de connecteurs HDMI existants. Retenez surtout les type A, C et D, certainement les seuls auxquels vous allez être confrontés.

A lire aussi : HDMI 2.1 enfin officiel – compatible avec les vidéos en définition 10K, mais pour quels appareils ?

Les normes HDMI

Maintenant que vous avez compris les différences entre les types de HDMI, passons aux différentes normes. Heureusement, le HDMI a évolué au cours des années afin de s'adapter à de nouveaux besoins. Impossible de transmettre un flux vidéo 4K à travers la première version du standard par exemple. Chaque nouvelle norme a apporté son lot de fonctionnalités supplémentaires ainsi que d'améliorations de compatibilité et de performances. L'objectif ici n'est pas de vous retracer l'historique, mais plutôt de vous aider en tant que consommateur. Nous allons donc nous attarder sur les trois standards utilisés aujourd'hui et sur lesquels vous devez être informés : HDMI 1.4, HDMI 2.0 et HDMI 2.1. Si vous comptez investir dans du matériel, ce sont ces normes qui sont de vigueur aujourd'hui.

 HDMI 2.1HDMI 2.0HDMI 1.4
DébitsJusqu'à 48 GbpsJusqu'à 18 GbpsJusqu'à 10,2 Gbps
DéfinitionJusqu'à 10K, 8K à 60 fps ou 4K à 120 fpsJusqu'à 4K 60 fpsJusqu'à 4K à 24 fps
Support Dolby VisionOuiOuiNon
Support HDR10 et HDR10+OuiOuiNon
Profondeur de couleurEncodage 10 bitsEncodage 10 bitsEncodage 8 bits
Espace colorimétriqueGamut BT.2020Gamut BT.2020Adobe RGB
Échantillonnage sonJusqu'à 1536 kHzJusqu'à 1536 kHzJusqu'à 768 kHz
Canaux audioJusqu'à 32Jusqu'à 32Jusqu'à 8

HDMI 2.1

C'est la toute dernière version du standard, validée en 2017 par le consortium HDMI Forum. Seuls les appareils les plus récents sont donc équipés d'un port HDMI 2.1. Bien entendu, le HDMI 2.1 reste compatible avec les générations précédentes.

Le HDMI 2.1 supporte une bande passante maximale de 48 Gb/s. Des débits qui permettent d'obtenir de 8K à 60 images par seconde ou de la 4K à 120 images par seconde. Le rêve des gamers est en train de devenir réalité, mais encore faut-il bien sûr être en possession d'un écran qui soit également compatible avec ce niveau de performances, ainsi qu'une configuration PC assez puissante pour afficher une telle prouesse graphique.

HDMI 1080vs4Kvs8K

Cette nouvelle norme propose aussi la compatibilité avec les technologies HDR Dynamic, comme Dolby Vision et HDR10+, pour un meilleur rendu des couleurs, du contraste et des détails. Côté audio, le HDMI 2.1 gère la norme eARC, et donc les technologies Dolby Atmos et DTS:X.

Le HDMI 2.1 rend aussi possibles deux fonctionnalités dont on parle beaucoup en ce moment, car elles sont annoncées sur les consoles de prochaine génération, la Xbox Series X et la PS5. Il s'agit d'abord du Auto Low Latency Mode, qui permet de réduire l'input lag en jeu. On a ensuite le Variable Refresh Rate, une feature de taux de rafraîchissement variable qui permet d'améliorer les performances et la fluidité, s'attaquant aussi aux saccades des images. Un équivalent des technologies FreeSync et G-Sync d'AMD et Nvidia.

HDMI 2.0

Avant le HDMI 2.1, nous avions eu droit en 2013 à un update bienvenu avec la norme HDMI 2.0, qui est sans doute la plus commune actuellement. Ce standard offre un support de bande passante jusqu'à 18 Gb/s, suffisant pour permettre de la 4K à 60 fps. On voit aussi apparaître la prise en charge des ratios d'écran 21:9, qui tendent à devenir de plus en plus populaires (c'est le format idéal pour le cinéma).

Câble HDMI Premium High Speed

En ce qui concerne le son, cette norme autorise une transmission simultanée de 32 canaux audio, avec une fréquence d’échantillonnage potentielle de 1536 kHz. La fonctionnalité Consumer Electronics Control est implantée pour pouvoir contrôler une chaîne d'appareils connectés en HDMI via une seule télécommande.

A lire aussi : meilleurs Hub USB-C pour PC Windows et MacBook – quel modèle choisir en 2020 ?

HDMI 1.4

Lors de son introduction en 2009, le HDMI 1.4 fut une révolution. Auparavant, le HDMI ne supportait pas la 4K, la version 1.4 fut la première à la prendre en charge (limité à 24 images par seconde cependant). Cette norme a aussi apporté des nouveautés au regard de la colorimétrie avec l'arrivée de la compatibilité avec les normes sYCC601, Adobe RGB et Adobe YCC601.

On note également le support des flux vidéo 3D, d'ARC (retour audio) et d'Ethernet Channel (HEC). Cette dernière option permet de ne pas accumuler l'utilisation de plusieurs câbles Ethernet, la connexion filaire étant transmise par le HDMI. Si votre PC est connecté en Ethernet et en HDMI à une box multimédia par exemple, pas besoin de brancher votre box en Ethernet. L'ARC est quant à lui utile pour la connexion à un système son externe. Les signaux vidéo et audio sont ainsi gérés en simultané et dans les deux sens. Il n'y a donc pas besoin de brancher un câble coaxial supplémentaire pour le son.

Soyez vigilant : si la gestion des flux vidéo 3D est inhérente à la norme HDMI 1.4 (tous les ports et câbles sont compatibles), ce n'est pas le cas d'ARC et HEC, des fonctions qui ne sont pas présentes sur tous les produits HDMI 1.4.

Comment choisir son câble HDMI

ports hdmi

Prix

Vous vous en doutez, plus la norme d'un câble HDMI est récente, plus celui-ci est cher. Si vous n'avez pas de considération de budget, vous pouvez vous diriger vers un HDMI 2.1, qui est rétrocompatible avec les ports HDMI plus anciens. Si vous n'avez pas encore d'appareil compatible HDMI 2.1, la norme est en train de devenir une référence et vous aurez sans doute prochainement des devices embarquant ce standard. Les Xbox Series X et PS5 seront équipées d'une telle prise, rappelons-le.

Compatibilité

Si vous préférez économiser quelques euros, le mieux est de tout simplement vérifier quels ports HDMI sont présent sur les appareils que vous souhaitez connecter, et d'acheter un câble de la norme la plus basse. En effet, pour profiter de toutes les fonctionnalités d'un standard, tous les éléments de la chaîne doivent le supporter : l'appareil A, le câble HDMI et l'appareil B. Si vous acquérez un câble HDMI 2.1, que votre ordinateur a un port HDMI 2.0 et que votre téléviseur est en HDMI 1.4, vous ne profiterez donc que de performances en HDMI 1.4.

Certification

Attention au système de certification, qui est peu confus, car pas directement lié aux normes HDMI. Le mieux au moment de choisir un câble est de vérifier sa norme, mais aussi sa certification. Depuis que la norme HDMI 2.1 a été lancée, nous avons quatre niveaux de certification :

  • Standard : 1080p à 60 fps et débits jusqu'à 10,2 Gb/s
  • High Speed : 4K à 30 fps et débits jusqu'à 10,2 Gb/s
  • Premium High Speed : 4K UHD à 60 fps, HDR10, HDR10+, Dolby Vision et débits jusqu'à 18 Gb/s
  • Ultra High Speed : 8K à 60 fps ou 4K à 120 fps, HDR10, HDR10+, Dolby Vision et débits jusqu'à 48 Gb/s
câble HDMI UltraHighSpeed

Disclaimer : il existe d'autres certifications, mais elles concernent soit le HDMI Type E réservé à l'industrie automobile et ne concernant donc pas le grand public, soit qui précisent seulement “avec Ethernet”. Comme le HDMI Standard Ethernet par exemple, qui offre les mêmes performances que le HDMI Standard, mais avec gestion de l'HEC (explications de cette technologie dans le paragraphe consacré au HDMI 1.4).

Longueur

Il est aussi important d'anticiper à quoi va ressembler le setup que l'on est en train de mettre en place afin de savoir quelle longueur de câble HDMI on a besoin. Trop court, et vous allez devoir chambouler vos plans et réorganiser votre configuration parce le câble n'atteint pas l'appareil B. Cela ne sert à rien non plus de prendre trop long et de payer plus cher pour avoir un câble dont vous ne savez pas quoi faire et qui traîne par terre.

Pour le branchement du câble, attention au choix du port. Il n'est pas rare que des téléviseurs offrent plusieurs prises HDMI, mais qu'une seule d'entre elles soit compatible avec les meilleures fonctionnalités.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
AMD Radeon RX 6000
AMD Radeon RX 6900 XT, 6800XT, 6800 tout savoir sur les cartes graphiques

Les Radeon RX 6000 Big Navi sont les nouvelles cartes graphiques d’AMD, basées sur l’architecture RDNA 2. Plus puissants que les GPU de la génération précédente, embarquant des technologies de ray-tracing et de Variable Rate Shading, ils répondent durement aux…