Hadopi accuse Facebook, Twitter et YouTube de servir au piratage

 

La Hadopi vient de publier un niveau rapport qui met en lumière le rôle de YouTube, Facebook, Twitter ou encore Reddit dans l'ampleur grandissante du piratage. Selon l'autorité, 16% des pirates Français utilisent les réseaux sociaux pour accéder aux films, séries ou encore aux contenus sportifs de manière illicite.

hadopi

La Hadopi considère les réseaux sociaux comme une cible dans la lutte contre le streaming et le téléchargement illégal. L'utilisation qu'en font les pirates varie d'une plateforme à une autre. Facebook, YouTube et dans une moindre mesure Twitter hébergent parfois directement des vidéos ou permettent le plus souvent de partager des liens qui dirigent vers des sites pirates.

Selon la Hadopi, Facebook, Twitter et YouTube contribuent au piratage

Pourtant, ces plateformes disposent d'outils pour traquer et empêcher ce genre de pratique. Facebook a par exemple décidé de bloquer les liens The Pirate Bay que les utilisateurs essaient de partager en public ou par messagerie privée. Selon la Hadopi qui va bientôt fusionner avec le CSA, les réseaux sociaux restent malgré tout l'un principaux portails d'accès aux contenus piratés. 16 % des internautes français les utilisent pour accéder à des films, séries ou retransmissions sportives en direct au moins une fois par mois.

« La consommation de contenus illicites sur les réseaux sociaux peut prendre deux formes : l’accès au contenu illicite directement sur l’interface du réseau (pour 8 % des internautes qui ont des pratiques illicites a minima mensuelles sur les réseaux sociaux) ou la redirection par des liens vers des contenus illicites hébergés sur d’autres sites (12 %) », peut-on lire dans le rapport. D'une plateforme à une autre, les pratiques ne sont pas les mêmes. Les contenus sportifs diffusés en direct de manière illicite sont davantage consommés à partir de liens partagés sur Facebook, Twitter et Reddit. Quant aux films et séries, on en retrouve souvent directement sur YouTube ou encore sur Facebook.

Lire également : Zone-Téléchargement : pourquoi Chrome bloque l’accès au site pirate

Le rapport indique également que les réseaux sociaux sont utilisés par les plateformes pirates pour accroître leur notoriété et leur popularité à travers des comptes et pages officielles. Il n'est pas rare qu'ils y annoncent les dernières disponibilités sur leur site, des problèmes techniques ou encore leurs nouvelles adresses quand le site fait l'objet d'un blocage.

Source : Hadopi



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
leboncoin vinted payer plusieurs fois
Leboncoin, Vinted : vous pouvez désormais payer en plusieurs fois

Leboncoin et Vinted permettent désormais de payer vos achats en plusieurs fois. Une application développée par la firme française Obvy propose en effet aux internautes de régler leurs achats de particulier à particulier en 3, 4 ou 10 fois via carte bancaire….

google paid extensions
Chrome : Google abandonne les extensions payantes

Google annonce sur son blog la fin des extensions Chrome payantes utilisant la plateforme du Chrome Web Store. Les développeurs qui souhaitent monétiser leur extension devront se tourner vers des solutions de paiement alternatives. Google ne souhaite plus cautionner les…