Google va verser 9 millions d’euros à cause de fausses publicités pour le Pixel 4

 

Des DJ de radio iHeartMedia ont raconté aux auditeurs à quel point ils aimaient utiliser leur nouveau Google Pixel 4 pour photographier des animaux et des pluies de météores. Le problème, c’est que les DJs n'ont jamais réellement utilisé ni possédé le téléphone.

Google Pixel 4

La Commission fédérale du commerce des États-Unis et sept États américains ont conclu un accord avec Google d'Alphabet et iHeartMedia concernant des allégations de publicités trompeuses faisant la promotion du smartphone Pixel 4 de Google.

Pour rappel, plusieurs plaintes alléguaient que Google a payé pour que des personnalités de la radio endossent et parlent de leurs expériences personnelles en utilisant le Pixel 4, selon le procureur général de Californie Rob Bonta. Les publicités ont été diffusées plus de 23 000 fois sur 10 marchés médiatiques, dont Los Angeles et San Francisco.

Lire égalementPlay Store : Google bannit les applications Android mensongères et truffées de publicités

Google a payé des influenceurs pour faire la promotion d’un téléphone qu’ils n’ont pas utilisé

iHeartMedia, le plus grand propriétaire de stations de radio des États-Unis, aurait accepté de l’argent de Google pour que ses stars mettent en avant le Pixel 4. Le problème, c’est que celles-ci n’avaient jamais utilisé le smartphone, ce qui n’a pas échappé à certains auditeurs. Les influenceurs auraient tout simplement reçu des scripts de la part de Google, qu’il suffisait de lire pour se faire rémunérer.

iHeartMedia aurait tout de même tenté de réclamer des smartphones à Google, selon la plainte déposée dans le conté d’Alameda. « Nos influenceurs ont vraiment besoin d'avoir des appareils pour que la création sonne vraiment authentique et personnelle et pour comprendre de première main ce qui rend les Pixel différents. Je sais que nous en avons discuté dans le passé. Y a-t-il un moyen pour nous d'obtenir des appareils pour les talents avant la campagne ? Nous pensons que c'est essentiel », a déclaré un représentant de la radio à Google.

Google aurait finalement envoyé cinq unités, mais la FTC a constaté que la plupart des influenceurs ne possédaient toujours pas de Pixel 4 pour l'essayer et réaliser ces publicités radio. Pour régler l’affaire, Google et iHeartMedia devront payer plus de 9,4 millions de dollars de pénalités civiles, de coûts et de frais, dont 1,58 million de dollars pour l'État de New York.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !