Google refuse de demander aux utilisateurs d’iPhone la permission de les pister

 

Google annonce qu'il ne demandera pas aux utilisateurs d'iPhone la permission de les pister après la mise en place des nouvelles conditions de l'App Store autour de la vie privée. Google préfère supprimer le pistage sur toutes ses applications iOS. Des infos sur le respect de la vie privée seront associées aux applications Google dès la prochaine mise à jour.

Google Maps iOS iPhone
Google Maps sur iPhone / Crédits : Tamas Tuzes-Katai via Unsplash

Google indique dans un communiqué qu'il abandonne toutes les fonctionnalités de pistage dans ses apps iOS. La firme préfère se passer de suivi détaillé des utilisateurs, plutôt que d'accepter qu'une boîte de dialogue leur demande s'ils autorisent l'application à pratiquer cette collecte.

Apple commence en effet à appliquer une nouvelle politique en matière de vie privée sur l'App Store et dans iOS. Les applications ont ainsi plus de difficultés à obtenir des autorisations permanentes. A partir de iOS 14.5 une boîte de dialogue permettra de refuser tout pistage, y compris dans les grosses applications comme celles de Google et de Facebook.

Google préfère mettre fin au pistage que d'accepter de laisser le choix aux utilisateurs d'iPhone

Facebook est fermement opposé à ce changement de politique qui serait, selon Mark Zuckerberg, motivé par une stratégie anticoncurrentielle. A en croire le patron de Facebook, Apple fait cela parce que ses applications le respectent. Un argument qui a peu de chance de convaincre, surtout lorsqu'on connaît les pratiques du réseau social en matière de données personnelles.

Ces pratiques vont dans tous les cas devenir prochainement très visibles sur iOS, dès la prochaine mise à jour des développeurs. Tous les éditeurs qui publient des applications sur l'App Store doivent en effet désormais fournir les réponses à un questionnaire détaillé avant de publier leur application ou une mise à jour. Ces réponses servent à présenter sur la fiche de l'application dans l'App Store, un encart qui détaille les pratiques de l'application en matière de collecte de données.

Notons que Apple n'interdit rien. Facebook et Google, entre autres, peuvent continuer à collecter des données personnelles comme ils le souhaitent. Ils doivent simplement désormais faire preuve de transparence, et dire comment ils utilisent les données des utilisateurs pour monétiser leur application. En cas de refus de fournir ces données, l'éditeur risque de voir son application retirée du Play Store.

Vie privée et App Store : les nouvelles conditions vont faire baisser les revenus publicitaires des éditeurs, prévient Google

La mème menace pèse sur les éditeurs qui mentiraient dans leur déclaration. De son côté, Google explique comment cette nouvelle politique dite de App Tracking Transparency (transparence autour du pistage des applications, ou ATT pour faire court) va impacter les acteurs de la publicité. ATT, explique Google, “exigera des développeurs de demander leur permission lorsqu'ils utilisent certaines informations issues des applications d'autres entreprises et sites internet à des fins publicitaires, y compris lorsqu'ils ont déjà obtenu consentement”. 

Google reconnaît que la mise en place de ce nouveau mécanisme “va réduire l'accès à des données-clé” – dit autrement que de nombreux utilisateurs vont effectivement refuser ce pistage si on leur donne le choix. A cause de la politique ATT, poursuit Google, “les éditeurs d'applications sont susceptibles de constater un impact significatif sur leurs revenus publicitaires Google sur iOS”. 

Apparemment, Google pense néanmoins pouvoir générer suffisamment de revenus publicitaires sans pratiquer le moindre pistage. Et donne l'exemple en expliquant comment il compte se conformer à cette nouvelle politique. Ainsi, Google révèle que ses applications n'afficheront pas d'avertissement autour du pistage, car ces dernières n'auront plus d'identifiant publicitaire unique pour se conformer aux nouvelles conditions d'Apple.

Lire également : Apple et Google seraient bientôt forcés de vous dire ce que valent vos données personnelles

La fin de la monétisation des services avec vos données personnelles approche, mais qu'est-ce qui va le remplacer ?

Google explique être en rapport avec Apple pour respecter le mieux possible ses nouvelles règles sur iOS. L'ensemble des applications Google seront prochainement mises à jour sur les iPhone. Google explique que les fameux encarts sur la vie privée apparaitront dès que des versions mises à jour de ses applications seront publiées sur l'App Store.

Contrairement à Facebook qui est vent debout contre toute atteinte au à l'économie du pistage et des données personnelles, Google semble plus préoccupé par le changement de perceptions autour du pistage et des données personnelles. Il faut souligner que rien ne change à ce stade pour les applications Google sur Android.

Même si il semble intenable de maintenir trop longtemps un double standard en fonction des plateformes. Du coup se pose une vraie question de long terme : si Google abandonne de manière plus vaste l'exploitation des données personnelles, quelle est le futur de la monétisation sur le net ? Faut-il se préparer à un retour en force du payant ? Dites-nous ce que vous en pensez dans les commentaires.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
iphone 12 13 cameras
Le prix des PS5, Xbox et iPhone risque d’augmenter en 2021

Le prix des iPhone, des consoles de jeu vidéo (PlayStation, Xbox…), des voitures et de la plupart des produits high tech, risque d’augmenter dans le courant de l’année 2021. D’après plusieurs analystes, la demande pour certains produits restera largement supérieure…

iphone 12 apple batterie externe magsafe
iPhone 12 : Apple pourrait lancer une batterie externe MagSafe

Apple travaillerait actuellement sur une batterie externe compatible MagSafe pour les iPhone 12. C’est en tout cas ce que laisse penser une ligne de code visible dans la dernière beta d’iOS 14.5. Fixée au dos de l’iPhone grâce aux aimants,…

iphone 12 mini
Apple lancerait un iPhone 13 Mini malgré l’échec du 12 Mini

Apple lancerait bien un iPhone 13 Mini dans le courant de l’automne 2021. Malgré les ventes catastrophiques de l’iPhone 12 Mini, la firme de Cupertino aurait décidé de commercialiser un nouveau smartphone compact cette année. Par contre, Apple ne proposerait pas…