Google enterre Google+, Reader, Wave, Picasa et Buzz dans un vrai cimetière pour Halloween

Google a décidé d’enterrer Google+, Google Wave, Google Buzz, Picasa et Orkut dans un véritable cimetière à l’occasion de la fête d’Halloween. Tous ces services ont été fermés au cours des dernières années suite au manque d’intérêt des utilisateurs. 

google enterre googleplus wave buzz reader picasa vrai cimetière halloween

Ce 2 octobre 2019, Dana Fried, développeur chez Google, a publié sur son compte Twitter une amusante photo représentant un cimetière factice qui recense une partie des (nombreux) échecs de la firme de Mountain View. « Vous ne savez pas si vous êtes d’humeur à faire peur ou juste triste ? » s’amuse Dana Fried dans son tweet. La jeune femme précise dans les commentaires que ce cimetière en carton a été placé devant le campus de Google à Seattle, où elle travaille actuellement.

Lire également : Google+, Glass, Ara, Hangouts… 7 échecs cuisants que Google aimerait faire oublier

Google enterre tous ses échecs dans un vrai cimetière pour fêter Halloween

Dans les pierres tombales du cimetière, on aperçoit d’abord Google+, le réseau social fantôme de Google. En avril 2019, le réseau social a fermé dans l’indifférence des internautes après 8 ans d’existence. La mort prématurée de la plate-forme est surtout due à la découverte d’une grave faille de sécurité fin 2018. Cette brèche pouvait potentiellement permettre à des attaquants mal avisés de s'emparer des données des utilisateurs.

Le cimetière est aussi composé de Picasa, l’ancêtre de Google Photos abandonné en 2016, Google Buzz, le prédécesseur de Google+, Google Reader, un lecteur de flux RSS fermé en 2013, Google Wave, un outil de collaboration en ligne décédé en 2010 et Orkut, un réseau social lancé en 2004 et fermé 10 ans plus tard.

L’initiative rappelle le site web Google Cemetery. Il s’agit d’un cimetière numérique qui reprend l’entièreté des échecs de Google, dont les Google Glass ou Hangouts, au sein d’une frise chronologique. Une page web similaire a été mise en ligne en 2013 par Slate. Le concept n’est donc pas neuf. Cette fois, l’idée vient directement de Google. Le géant du net ne manque donc pas d’autodérision.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !