Google écope de 150 millions d’euros d’amende de la France pour abus de position dominante

 

Google écope de 150 millions d’euros d’amende de la France pour abus de position dominante sur le marché de la publicité. Plus précisément, c’est l’Autorité française de la concurrence qui a décidé d’infliger cette sanction au géant du web. Les règles qui régissent le fonctionnement de Google Ads sont directement pointées du doigt par l’organisme, les jugeant « difficilement compréhensible » et appliquées « de manière inéquitable et aléatoire ». C’est la première fois que l’Autorité française de la concurrence s’attaque à Google.

Crédits : Ben Nutall via Flickr

Après avoir préféré payer un milliard d’euros d’amendes pour régler ses problèmes avec le fisc français, Google a désormais affaire à l’Autorité française de la concurrence. L’organisme annonce ce vendredi 20 décembre dans un communiqué avoir infligé une amende de 150 millions d’euros à la firme de Mountain View pour le motif suivant : abus de position dominante sur le marché de la publicité.

L’organisme pointe du doigt les règles qui régissent le fonctionnement de Google Ads, la plateforme publicitaire du groupe, qu’elles jugent « opaques et difficilement compréhensibles » et appliquées « de manière inéquitable et aléatoire ». Pour l’institution, ces règles peuvent amener certaines entreprises à être exclues de manière injuste de la plate-forme publicitaire. « Cela conduit à des dommages à la fois pour les clients annonceurs mais aussi pour les utilisateurs du moteur de recherche », affirme l’Autorité dans son communiqué.

« C’est une décision extrêmement importante pour l’Autorité puisque c’est la première décision de sanction concernant Google », déclarait fièrement à la presse la présidente de l’Autorité Isabelle de Silva. Elle poursuit : « On fait face à une domination comme on en très rarement vu dans l’histoire de l’économie […] Elle donne à Google un pouvoir de vie ou de mort sur certaines petites entreprises », dénonce-t-elle. Google a affirmé vouloir faire appel de cette décision.

Malheureusement une habitude pour Google

Encore une amende pour Google pourrait-on dire. Dire que la firme de Mountain View est habituée aux sanctions est un doux euphémisme. C’est simple, le montant total des amendes infligées à Google au cours de ces deux dernières années s’élèvent à 8,25 milliards d’euros. En janvier 2017, le constructeur écopait d’une amende de 2,42 milliards d’euros pour avoir favoriser Google Shopping, son comparateur de prix.

En juillet 2018 rebelote, l’entreprise est épinglée cette foi-ci pour abus de position dominante avec Android, son célèbre système d’exploitation mobile. L’amende était là aussi salée, avec un montant de 4,34 milliards d’euros. On enchaîne en mars 2019, avec une nouvelle sanction de 1,49 milliard d’euros infligée par Bruxelles pour des pratiques anticoncurrentielles sur le marché de la publicité en ligne.

Enfin le dernier coup au porte-feuille a été porté par la CNIL, la commission nationale de l’informatique et des libertés, pour un manque de clarté et de transparence sur la manière dont les données des utilisateurs sont exploitées à des fins publicitaires. Google avait dû s’acquitter d’une amende de 50 millions d’euros.

Source : Le Monde



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
facebook libra janvier 2021
Libra : Facebook lancerait finalement sa cryptomonnaie en janvier 2021

Libra, la cryptomonnaie développée par Facebook, serait finalement lancée dans le courant du mois de janvier 2021. Sous la pression exercée par les régulateurs financiers, le réseau social aurait accepté de revoir ses ambitions à la baisse. Adossée au dollars, la devise…

Smartphone
Bientôt une taxe copie privée sur les smartphones d’occasion ?

La taxe copie privée doit-elle être appliquée aux smartphones vendus sur le marché de l’occasion ? C’est en tout cas le souhait de la commission Copie Privée. Afin de compenser la baisse de la rémunération annuelle perçue par les ayant…

teletravail taxe etude
Des économistes veulent instaurer une taxe sur le télétravail

Des économistes de la Deustch Bank estiment que les télétravailleurs devraient payer une taxe supplémentaire, pour compléter les revenus des travailleurs modestes contraints de se rendre sur leur lieu de travail. Après la taxe sur les casques audio ou encore…

casque audio taxe
Taxer les casques audio ? Une loi est en discussion à l’Assemblée

Des députés LREM souhaitent taxer « les matériels destinés à l’écoute de contenus sonores » pour aider au financement de l’industrie musicale et du spectacle. Après la redevance TV sur les smartphones et ordinateurs, des députés LREM souhaitent instaurer une taxe inédite…

black friday maintient france
Black Friday : le gouverment refuse d’annuler les promotions en France

Le Black Friday aura bien lieu en France. Malgré la fronde des commerçants et l’appel de plusieurs parlementaires à annuler l’évènement, le gouvernement assure qu’il n’a pas la possibilité d’annuler cette opération promotionnelle.  En cette période de reconfinement, le gouvernement…

amazon
Amazon : les commerçants exigent l’interdiction du Black Friday

Et si Amazon n’avait plus le droit de tenir le Black Friday en France ? Quatre fédérations de commerçants demandent l’interdiction de cette journée de promotions, dénonçant une inégalité de traitement « scandaleuse » entre les commerces physiques et internet en pleine…