Galaxy S22 : Samsung promet une mise à jour pour améliorer les performances en jeu

 

Suite aux accusations de bridage, Samsung a publié des informations à propos des outils d’optimisation des performances et les raisons de leur présence. La firme promet une mise à jour de One UI qui inclura un nouveau réglage permettant d’améliorer l’expérience avec les jeux vidéo.

test samsung galaxy s22

Ce n’est pas la première fois qu’une marque de smartphones est accusée de brider les performances de ses smartphones dans certains usages, notamment le jeu vidéo. Ce n’est pas la première fois non plus qu’une marque est accusée d’offrir des performances supérieures uniquement quand une application de benchmark est lancée. Et pourtant, nombreux sont les utilisateurs qui ont été choqués d’apprendre que Samsung a bridé le Galaxy S22.

Lire aussi – Le Galaxy S22 est plus fragile que le S21, ce drop test le montre

Petit rappel des faits. Début février, Samsung présente le Galaxy S22, doté du puissant Exynos 2200. Ce dernier est le premier composant de Samsung à intégrer un nouveau GPU développé par AMD. Le fondeur a utilisé la même architecture RDNA2 que celle des consoles de dernière génération, les PlayStation 5 et Xbox Series X/S. Cependant, lors de notre test du Galaxy S22, nous n’avions pas remarqué des performances folles. Au contraire, elles étaient même en deçà du Snapdragon 888.

Samsung explique comment fonctionne le bridage du Galaxy S22

Certains utilisateurs ont constaté un bridage des performances lorsqu’un jeu gourmand était lancé. Et à l’inverse, la puissance du composant était déployée quand un outil de benchmark était actif. Et il suffisait de changer le nom d’une application pour changer le comportement de la plate-forme. Bref, Samsung triche, lui valant d’être banni des classements de Geekbench. La faute en revient à GOS (Game Optimizing Service), une nouvelle application de Samsung.

test samsung galaxy s22
Capture d'écran de Genshin Impact réalisée avec le Galaxy S22 lors de notre test : graphisme faible par défaut !

Dans une FAQ publiée sur son site coréen de support, Samsung explique que GOS est un logiciel dont le but est de limiter les performances de l’Exynos 2200 en jeu pour éviter tout risque de surchauffe lors d’une longue partie. Échaudée par le tempérament volcanique du Galaxy Note 7, la firme coréenne veut à tout prix maitriser la température des composants internes, même si cela passe par un bridage. Et nous l’avons vu lors de notre test.

Samsung promet un réglage pour libérer la puissance de l'Exynos 2200

Dans cette FAQ, nous apprenons également que Samsung va publier une mise à jour de One UI qui intègrera un nouveau réglage pour améliorer les performances en jeu. Avec un simple bouton virtuel, l’Exynos 2200 va enfin montrer de quoi il est capable. Samsung annonce une amélioration du framerate de 10 images par seconde dans Genshin Impact. Bien sûr, un contrôle de la chaleur sera toujours présent, sous-entendant que les performances seront à nouveau bridées si un palier de température est franchi.

test samsung galaxy s22
Game Booster n'est pas là pour améliorer les performances, mais surveiller la chauffe de la plate-forme

Samsung réfute également la limitation des performances pour une liste de 10 000 applications. La firme explique que cette liste de 10 000 applications populaires, découverte dans le code source de GOS, a pour but de catégoriser rapidement tous les nouveaux logiciels installés sur le Galaxy S22. Si l’un d’eux est un jeu, il sera alors catégorisé comme tel et GOS le prendra en charge.

Alors, pour ou contre le bridage du SoC ?

Les avis sur cette affaire sont partagés. Il est vrai qu’il est décevant de voir qu’un appareil haut de gamme, vendu à plus 800 euros, doit être bridé pour éviter toute surchauffe. À quoi cela sert-il d’intégrer un Exynos 2200 si puissant s’il n’est pas capable de développer cette puissance dans les jeux, l’usage le plus gourmand en performance ? À quoi cela sert-il de s’associer avec AMD pour créer un GPU digne d’une console s’il chauffe trop pour être utilisé dans un smartphone ? À rien. Et cela devient un simple argument marketing, comme les triples ou quadruples appareils photo des smartphones entrée de gamme où deux capteurs seulement sont vraiment utiles.

test samsung galaxy s22
Dead Cells est très bien optimisé et fonctionne très bien avec le Galaxy S22

Mais, à l’inverse, les performances d’un SoC ne se mesurent pas uniquement grâce à la puissance de son CPU ou de son GPU. Grâce à la miniaturisation et la gravure toujours plus fines, un smartphone est capable d’effectuer la même tâche que son prédécesseur en consommant moins d’énergie. Et c’est cela que nous avons également vu avec le Galaxy S22 : une amélioration nette de l’autonomie en usage normale, malgré une baisse de la capacité de la batterie.

En outre, nous aurions tous crié au scandale si la température du SoC n'était pas bien gérée (comme nous l'avons fait avec le Mi 11 de Xiaomi). Il est donc bon que Samsung ait réussi à mesurer l’ardeur de son Exynos 2200. Et il sera encore meilleur de donner un moyen grâce auquel ce composant pourra s’exprimer un peu plus librement. Retrouvez ci-dessous notre test vidéo du Galaxy S22.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !