Free Mobile couvre désormais plus de 50% de la population en 5G

 

Maxime Lombardini affirme sur le plateau de BSMART que Free Mobile couvre désormais 50% de la population en 5G. Un état d'avancement lié au choix de déployer des fréquences basses. Selon la fédération française des télécoms, le déploiement 5G avance en France à un rythme plutôt soutenu. 

Maxime Lombardini Free Mobile Iliad
Crédits : BSMART

Le vice-président d'Iliad Maxime Lombardini était l'invité de la chaîne d'info BSMART. Free Mobile ne ressemble plus du tout à l'opérateur des débuts sur fond d'accord d'itinérance avec Orange pour combler les lacunes de l'opérateur sur le déploiement de son réseau. Avec la 5G, on peut même dire que Free Mobile a pris une avance considérable sur le déploiement des réseaux 5G des opérateurs concurrents.

Selon l'observatoire de l'Arcep, en avril 2021, Free Mobile avait 8074 sites 5G actifs, pour l'essentiel dans la bande 700 MHz plus couvrante, et également de très bons chiffres dans la bande 3,5 GHz qui permet des débits plus élevés (824 sites au total). Seul Orange fait mieux sur le 3,5 GHz avec un total de 1105 sites, mais pour le reste, l'avance de Free est tout simplement écrasante.

5G : miser sur les fréquences 700 MHz, un pari gagnant pour Free Mobile

Si on compare les opérateurs pour l'avance de leur déploiement 5G, Bouygues Telecom, bien que très loin derrière Free Mobile est second, suivi par Orange et SFR dans un mouchoir de poche. Jusqu'ici ni l'Arcep ni les opérateurs n'ont osé divulguer le pourcentage de la population couverte par leur réseau. Or, Free Mobile vient de révéler dans une interview que son réseau 5G couvre désormais 50% de la population.

“On voit que cette 5G n'est finalement pas réservée qu'aux grands territoires…”, a demandé la journaliste au vice-président d'Iliad. Et Maxime Lombardini de répondre : “on a fait nous le choix de déployer des fréquences basses, les fréquences 700 qui permettent d'avoir une couverture très étendue – donc aujourd'hui on couvre déjà 50% de la population“.

Le responsable reconnaît néanmoins que des efforts restent à faire : “Il est vrai que l'on ne parle pas de la même couverture que le New Deal qui va beaucoup plus loin à ce stade mais c'est normal la 5G démarre tout juste”.Le New Deal Mobile auquel Maxime Lombardini fait référence est un ensemble d'engagements décidés par le gouvernement en concertation avec l'Arcep pour la 4G.

Les opérateurs ont l'obligation de déployer un quart de leurs antennes 5G dans les zones rurales

Cette liste d'exigences fait partie des licences d'exploitation qui sont délivrées depuis plusieurs années. Elles visent à forcer les opérateurs à se concentrer aussi sur les zones rurales moins denses et donc forcément moins rémunératrices. Or, même si à ce stade la couverture 5G a encore une marge d'amélioration, des mesures semblables sont en vigueur pour le déploiement de la 5G.

Lire également : 5G Free Mobile – forfaits, carte de couverture, prix et comment l'activer

“On a quand même un bon rythme de déploiement puisque on a à date plus de 12 000 sites 5G tous opérateurs confondus”, explique Nicolas Guérin, président de la fédération française des télécoms. “Plus de 2800 sites sont sur des fréquences 3,4-3,8 GHz qui ont été attribuées l'année dernière”, ajoute-t-il, avant de souligner que les opérateurs ont pour obligation de “réaliser un quart de ces déploiements dans les zones moins denses”.

Source : BSMART



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !