Les fournisseurs d’Apple, Tesla et Intel suspendent leur production à cause des coupures d’électricité

 

Les fournisseurs chinois d'Apple, Tesla, Intel, Qualcomm et Nvidia sont contraints de suspendre leur production pendant plusieurs jours. Privées d'électricité sur ordre de Pékin, de nombreuses usines sont actuellement à l'arrêt. 

Usine Foxconn
Crédit Steve / Jurvetson Wikipédia

La Chine a temporairement coupé l'électricité de plusieurs centres de production. Au cours des derniers mois, 17 régions de Chine ont imposé des coupures de courant à leurs industries. Ces mesures visent à limiter l'augmentation des prix de l'énergie et contenir l'émission de gaz à effet de serre. Le président chinois Xi Jinping s'est en effet engagé à parvenir à la neutralité carbone d'ici 2060 alors que la Chine est encore très dépendante des centrales à charbon.

Le gouvernement chinois impose des coupures d'électricité régulières à trois régions précises : le Jiangsu, le Zhejiang et le Guangdong. Ces zones abritent de nombreuses usines destinées à produire des composants pour des multinationales. Actuellement, ces usines tournent à plein régime pour répondre à la demande gargantuesque du marché de l'électronique, en pleine reprise après la crise sanitaire. De fait, leurs besoins en électricité a grimpé en flèche.

Les lignes de production chinoises sont à l'arrêt

Dans ces conditions, de nombreux fournisseurs de firmes comme Apple, Nvidia, Qualcomm, Tesla et Intel se retrouvent régulièrement à l'arrêt. C'est notamment le cas de Unimicron Technology. Le fabricant affirme que plusieurs de ses usines vont devoir fermer leurs portes pendant plusieurs jours suite aux coupures d'électricité imposées par Pékin. La firme taïwanaise fait partie des principaux fournisseurs d'Apple.

C'est également le cas de Eson Precision Engineering, filiale de Foxconn et l'un des fournisseurs d'Apple et de Tesla, et de Concraft Holding, qui fournit les haut-parleurs des iPhone 13. Cependant, certaines usines, comme Foxconn et Pegatron, échappent actuellement aux restrictions. Bonne nouvelle : le fondeur TSMC n'est, pour l'heure, pas concerné par les coupures.

Ces coupures de courant s'ajoutent à la pénurie de puces informatiques qui frappe toute l'industrie de l'électronique. La hausse de la demande, les difficultés de production et les mesures sanitaires paralysent déjà les lignes de production de nombreuses entreprises.Si certains grands noms de l'industrie prophétisent la fin de la pénurie de puces d'ici début 2022, d'autres s'attendent à plusieurs années de carence. Nvidia, Intel et TSMC s'attendent à être privés de puces jusqu'en 2023.

Source : Nikkei



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !