Facebook : un dangereux malware Windows, Mac et Linux se répand via Messenger

 

Si l'un de vos contact vous a envoyé une vidéo via Facebook Messenger, ne l'ouvrez surtout pas ! Kaspersky Lab révèle qu'un dangereux malware visant aussi bien les PC Windows que Linux et les Macs est en train de se répandre via la messagerie du réseau social. Les experts pensent que les responsables du malware utilisent des comptes Facebook compromis pour répandre leur logiciel. 

facebook messenger

Attention : un nouveau malware visant aussi bien les machines Windows, Linux et les Macs est en train de se répandre sur Facebook. Selon Kaspersky Labs, de nombreuses personnes reçoivent en ce moment des messages de leurs contacts Facebook incitant à ouvrir un lien sur Messenger. Le message prend la forme [votre prénom] vidéo + smiley + un lien bit.ly, ce qui leur permet sans doute de toucher le plus de monde possible quelle que soit la langue.

Facebook : un malware multiplateformes se répand via Messenger

Il semblerait, selon Kaspersky, que l'intention de ses responsables soit de générer d'immenses revenus via une campagne de spamming publicitaire. L'URL redirige la victime vers un Googledoc qui affiche un aperçu d'une vidéo dynamiquement générée à partir des images Facebook de l'expéditeur. Si vous cliquez dessus, bien sûr, aucune vidéo ne se lancera. Vous atterriez alors sur une page personnalisée en fonction de votre système d'exploitation et navigateur internet.

Les utilisateurs de Google Chrome sous Windows sont par exemple dirigés vers un site qui a l'apparence de Youtube. Un faux message d'erreur s'affiche, incitant la victime à télécharger une extension malicieuse depuis le Google Web Store. Cette extension permet à l'attaquant d'envoyer des programmes sur l'ordinateur de la cible. D'autres variantes utilisent la fenêtre de mise à jour Flash Player pour vous inciter à lancer un programme malveillant sous Mac et Linux.

Encore une fois la visée semble être principalement publicitaire, c'est à dire vous faire installer un adware qui génère beaucoup d'argent grâce à de la publicité. Mais la méthode a de quoi inquiéter, puisqu'après tout tien n'interdit aux attaquants d'installer à distance des programmes qui volent vos données, ou un ransomware. Le meilleur conseil pour se protéger est de tenir vos définitions de virus à jour, et de vérifier avec vos amis les liens qu'ils envoient avant de cliquer dessus.

message


Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
kaspersky smartphone
Kaspersky va lancer un smartphone “impossible à pirater”

Kaspersky Lab est en train de développer un smartphone présenté comme “impossible à pirater”, selon le PDG de la firme Eugène Kaspersky. La firme semble désormais mettre toute son énergie dans de nouvelles initiatives autour de la vie privée et…

top 200 pires mots passe 2020
Voici le top 200 des pires mots de passe de 2020

Le top 200 des pires mots de passe de l’année 2020 est désormais disponible. Comme tous les ans, l’indémodable 123456 arrive en tête du classement. Parmi les thématiques favorites des internautes, on trouve le divertissement, les grossièretés, les prénoms ou les suites de chiffres….

tesla powerwall faille
Tesla : une importante faille de sécurité menace les batteries Powerwall

Des chercheurs en sécurité informatique ont détecté une faille de sécurité importante dans le Tesla Backup Gateway, le système qui gère les connexions au réseau des Powerwall, les batteries de stockage d’énergie domestiques du constructeur. En 2015, Tesla a lancé…

carte sim arnaque
Elle se fait pirater sa carte SIM et perd 17 000 €

Un pirate a réussi à pirater la carte SIM d’une utilisatrice à de multiples reprises, interceptant à sa place les SMS de double authentification. Malgré de nombreuses tentatives pour stopper le processus, le hacker a réussi à voler 17 000…