Facebook News sera bientôt géré entièrement par des algorithmes, Meta se débarrasse des humains

 

Meta vient de confirmer que son onglet Facebook News ne sera bientôt plus supervisé par des humains, mais entièrement par des algorithmes. Le groupe de Mark Zuckerberg annonce qu’il ne renouvellera pas ses contrats avec les agences de curation de contenu en Europe. Un changement qui devrait s’opérer au cours de l’année 2023.

Facebook messenger
Crédits : Facebook

En 2019, Meta, anciennement Facebook, lance Facebook News, un onglet au sein de son réseau social entièrement dédié à l’actualité générale et locale. D’abord disponible uniquement aux États-Unis, le service se déploie progressivement à travers le monde et arrive en France début 2022. À l’époque, Meta affiche clairement sa volonté de faire de l’actualité le cœur de son activité sur Facebook. Mais depuis, les choses ont bien changé.

Si une grande partie des articles partagés dans le fil d’actualité sont sélectionnés par des algorithmes, certains d’entre eux sont mis en avant dans les régions concernées. Ces derniers sont actuellement sélectionnés directement par une équipe dédiée, eux-mêmes gérés par une agence de curation de contenu localisée dans le pays concerné. Or, cela s’apprête à changer très bientôt, car Meta ne renouvellera pas ses contrats avec cesdites agences.

Sur le même sujet — Facebook : un bug favorise les fake news depuis 6 mois

Meta va remplacer les humains par des algorithmes sur Facebook News

L’information nous vient du média britannique Press Gazette, qui rapporte que son contrat avec Upday, l’agence qui gère la curation au Royaume-Uni, se terminera en 2023 et ne sera pas prolongé. Suite à quoi, les algorithmes de la firme prendront définitivement le pas sur le travail effectué par la main-d’œuvre humaine. Meta a par la suite confirmé officiellement la chose, ajoutant que ce changement outre-Manche sera également effectif dans le reste de l’Europe.

Difficile encore de dire quand la transition se fera dans nos contrées, mais il y a fort à parier que tel sera le cas une fois les contrats en vigueur expirés. On peut d’ores et déjà tabler pour 2024, au plus tard. Une décision qui fait tristement écho au licenciement de 60 employés de Meta, qui avait alors été géré par une intelligence artificielle. « Nous évaluons en permanence nos partenariats mondiaux de curation en fonction des besoins des utilisateurs et des produits », a commenté l’entreprise.

Source : Press Gazette



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !