Facebook : même les internautes qui n’ont pas de compte sont espionnés illégalement !

Maj. le 29 octobre 2018 à 13 h 21 min

C’est un fait, Facebook exploite nos données personnelles à des fins publicitaires. C’est acquis, c’est digéré, c’est adopté. Néanmoins, il reste tout de même des utilisateurs qui ont fait le choix de ne pas s’inscrire sur le réseau social. Et là, surprise, ils sont eux aussi espionnés par Facebook, illégalement. C’est en tout cas ce qu’une nouvelle étude vient de démontrer.

facebook utilisateurs sans compte espionnes illegalement

Cette étude, c’est la Commission de la protection de la vie privée de Belgique qui l’a commandée et ce sont les universités de Leuven et de la Vrije Universiteit Brussel qui l’ont réalisée. Et le rapport est accablant pour le réseau créé par Mark Zuckerberg.

Selon le document rendu public le 31 Mars, Facebook pisterait les internautes détenant un compte même lorsqu’ils ne sont plus connectés. Pire encore, même avec un compte désactivé le réseau social continue d’espionner les utilisateurs. Mais ce n’est pas tout. Le plus dramatique c’est que même les internautes n’ayant jamais créé de compte Facebook sont pistés par le réseau social.

Quand un utilisateur logué sur Facebook visite un site contenant des plug-in sociaux, Facebook reçoit l’identifiant Facebook de l’utilisateur, l’identifiant de son navigateur et l’URL de la page visitée (…) Quand un utilisateur de Facebook se déconnecte, Facebook continue de le tracer avec des cookies » – Rapport de la Commission –

Le rapport démontre que Facebook utilise les « plug-in sociaux », ces petits boutons qui sont présents sur des millions de sites dans le monde, pour traquer les internautes. Et pas besoin de cliquer sur un « J’aime » pour que le réseau récupère des informations. Il suffit d’être sur la page de n’importe quel site ayant ce genre de « bouton social ».

Mais ce n’est pas tout, puisque même les personnes n’ayant pas de compte Facebook peuvent être espionnées. Comment ? Grâces aux cookies. Pour ceux qui ne le sauraient pas, les cookies sont des fichiers placés par un site Internet sur l’ordinateur d’un utilisateur pour collecter ses données de navigation, de telle que même lorsqu’il se déconnecte, les données sont traquées.

Il existe bel et bien un moyen de ne pas être pisté par toutes ces entreprises expertes en la matière. Il « suffit » de ce rendre sur ce site suggère l’European Digital Advertising Alliance in the EU. Il permet d’empêcher ces firmes de vous traquer. Enfin, en théorie, puisque les chercheurs ont démontré que Facebook plaçait un cookie chez les personnes utilisant cette méthode. Un comble. Mais surtout c’est illégal.

Les auteurs ne nous ont jamais contactés, ils n’ont jamais cherché à clarifier les hypothèses sur lesquelles ce rapport est fondé. Ils ne nous ont pas non plus invités à commenter ce rapport avant de le rendre public. (…) Nous avons proposé de rencontrer les auteurs pour leur expliquer en quoi ce rapport est incorrect, mais ils ont refusé de nous rencontrer. – porte-parole de Facebook à Business Insider –

Interrogé par Business Insider, un porte-parole de Facebook a précisé que l’étude des chercheurs était erronée et qu’ils avaient essayé de les contacter pour éclaircir certains points.

Jusqu’ici, nous n’avons pas été contactés par Facebook directement et n’avons pas reçu de demande de rendez-vous. Nous ne sommes pas étonnés que Facebook ait une vision différente de la façon d’appliquer les lois européennes sur la protection des données. Mais si Facebook pense que le rapport d’aujourd’hui contient des erreurs factuelles, nous serions heureux de recevoir toute remarque spécifique qu’il souhaiterait apporter. – Chercheurs ayant travaillé sur l’étude –

De leur côté, les chercheurs signalent qu’à aucun moment Facebook n’a tenté de les joindre dans un entretien accordé au Guardian. Ils sont même prêts à écouter les arguments de Facebook sur les soi-disant erreurs commises pendant l’étude. Après les problèmes de censure et maintenant l’espionnage illégal, une chose est sûre, nous ne sommes pas au bout de nos surprises avec Facebook.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Les matchs de la ligue 1 Uber Eats diffusés sur Facebook

La toute nouvelle chaîne du football français Téléfoot devrait être distribuée par le réseau social de Mark Zuckerberg, si l’on en croit nos confrères de l’Équipe. La chaîne — qui appartient à Mediapro, le groupe audiovisuel espagnol diffuseur historique de…

Facebook teste les pages sans bouton « j’aime »

Facebook teste une nouvelle version de ses pages publiques sur mobile. Ainsi, le bouton « j’aime » disparaît pour mettre en évidence le nombre de followers, s’inspirant de ce qui se fait sur Twitter. Cependant, cela ne signe pas pour autant la…

Facebook censure des pubs de Donald Trump contenant un symbole nazi

Facebook a finalement décidé de censurer Donald Trump. Le réseau social a en effet supprimé plusieurs publicités de campagne contenant un symbole utilisé par les nazis pour désigner les prisonniers politiques de gauche dans les camps de concentration : le triangle rouge inversé.  Facebook suit finalement…

Facebook intègre Wikipédia pour lutter contre les fake news

Facebook teste en ce moment l’intégration de Wikipédia au moteur de recherche du réseau social. Des infos issues de l’encyclopédie collaborative s’affichent lors de certaines recherches sur des sujets sensibles, visiblement dans le but de lutter contre les fake news…

Instagram teste l’intégration de Facebook Messenger dans sa messagerie

Instagram mène son premier test public grandeur nature pour unifier sa messagerie avec Facebook Messenger. Plusieurs utilisateurs rapportent depuis plusieurs heures qu’une nouvelle option s’affiche dans leur application. Plusieurs utilisateurs rapportent depuis quelques heures l’apparition d’une nouvelle option dans Instagram….

Facebook refuse toujours de modérer les posts de Donald Trump

Facebook refuse toujours de modérer les publications controversées de Donald Trump. Malgré la démission de plusieurs cadres, la défection de Talkspace et la pression exercée par des centaines d’employés, Mark Zuckerberg ne s’alignera pas sur l’exemple de Twitter. Le fondateur…