Escobar Fold 1 : le CES 2020 ne veut pas du smartphone pliable de Roberto Escobar

Maj. le 6 janvier 2020 à 10 h 05 min

Le Escobar Fold 1 n’est pas le bienvenu au CES 2020 de Las Vegas. Le CTA, l’organisme en charge du salon de l’électronique, a déclaré que la présence de ce smartphone ne serait pas « convenable ». De son côté, le PDG d’Escobar Inc. Olof Gustafsson crie au complot, persuadé que les principaux constructeurs ont peur de son appareil.

Crédits : Escobar Inc.

Souvenez-nous, nous vous parlions il y a tout juste un mois d’un tout nouveau smartphone pliable vendu moins de 350 $. Derrière cet exploit se cache Roberto Escobar, frère du tristement célèbre narco-trafiquant colombien et Olof Gustafsson, un entrepreneur suédois. Pour tout vous dire, nous attendions avec impatience le CES pour en savoir plus sur cette appareil plutôt hors-normes.

Seulement, il s’avère que le CTA (Consumer Technology Association), l’association en charge du salon de l’électronique, en a décidé autrement. Nos confrères du site Cnet ont pu se procurer plusieurs mails échangés entre l’organisme et Olof Gustafsson, le PDG d’Escobar Inc. Le CTA juge que la présence du Escobar Fold 1 et de ses créateurs au salon ne serait « pas une bonne chose ».

Si vous avez lu notre précédent article sur le sujet, vous comprenez probablement la position du CTA. Disons que la campagne promotionnelle du Escobar Fold 1 propose une vision pour le moins… Archaïque, primaire, et tout simplement sexiste de la femme. On vous invite à jeter un coup d’œil aux différents clips disponibles sur Youtube pour vous en convaincre (vous en trouverez un au bas de l’article).

Un stand à côté de celui de Samsung

Pour autant, Escobar Inc. ne demandait pas grand chose. Juste un stand situé à quelques mètres de celui de Samsung. Est-ce que la firme de Séoul aurait appréciée un tel voisin de pallier au CES ? Pas vraiment. De son côté, Olof Gustafsson crie au scandale et hurle au complot : « La position dominante de Samsung et des autres entreprises majeures de la tech minent nos efforts et nous voit clairement comme une menace majeure pour leur existence au point de cibler spécifiquement notre entreprise et nos produits », assurait-il par mail à nos confrères de Cnet.

Selon l’hommes d’affaires, Samsung serait même terrifié à l’idée de partager ne serait-ce qu’un peu d’espace vital lors du CES : « Samsung a peur, peur d’être présent au même événement (nldrLe CES) côte à côte alors que nous présentons un produit bien supérieur, vendu à un meilleur prix. De fait, ils utilisent leur pouvoir pour nous faire taire. Ils oublient que Pablo Escobar était là bien avant eux et sera là bien après ». Étrangement, Samsung n’a pas encore répondu aux accusations de M. Gustafsson.

Source : Cnet



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei met en garde les États-Unis contre des représailles de la Chine

Huawei menace les États-Unis d’éventuelles représailles du gouvernement chinois. D’après le constructeur, Pékin pourrait en effet décider de contre attaquer suite aux nouvelles sanctions envisagées par l’administration Trump.  Le gouvernement américain pourrait décréter de nouvelles restrictions à l’encontre de Huawei. Aux…

Honor 30 : date de présentation le 15 avril 2020, c’est officiel

Honor va présenter les Honor 30 et Honor 30 Pro le 15 avril 2020 lors d’une conférence en ligne. Cette conférence, réservée au marché chinois, sera suivie d’une seconde présentation dédiée au marché européen. Comme les P40 de Huawei, les deux smartphones feront…