Coronavirus : Tesla, Ford et General Motors se disent prêts à fabriquer des respirateurs artificiels

Maj. le 20 mars 2020 à 9 h 59 min

Tesla, Ford et General Motors sont prêts à fabriquer des respirateurs artificiels en cas de pénurie dans les hôpitaux américains. D’autres entreprises ont également rejoint le mouvement, comme Jaguar ou LVMH qui ont fait part de leur volonté d’aider les systèmes hospitaliers britanniques et français.

Crédits : Wikipédia
Légende : Elon Musk, PDG de Tesla

L’heure à la solidarité et à la lutte contre l’épidémie de Coronavirus. Si la maladie ne s’est pas encore répandue massivement aux Etats-Unis, le pays s’attends lui aussi à vivre le pire. Face aux appels à l’aide des hôpitaux, plusieurs constructeurs automobiles américains ont affirmé être prêt à fabriquer en masse des respirateurs artificiels, en cas de pénurie. D’après les autorités sanitaires américaines, la question d’une pénurie ne se pose même plus et s’annonce comme inévitable.

Elon Musk, PDG de Tesla, l’a confirmé sur Twitter : « Nous allons fabriquer des respirateurs si il y a une pénurie ». Plusieurs journalistes US n’ont pas tardé à répondre à l’homme d’affaires, lui répliquant que la pénurie était déjà là. Ce à quoi a répondu le patron : « Les respirateurs ne sont pas compliqués à fabriquer, mais on ne peut pas les produire instantanément. Quels hôpitaux subissent les pénuries que vous évoquez ? ».

General Motors va elle aussi donner un coup de main. Mary Barra, PDG du constructeur automobile, a déclaré ce mercredi mars 2020 qu’elle voulait que « les espaces vides de ses usines servent à fabriquer des respirateurs artificiels, dans le cadre d’une mobilisation de type Seconde Guerre Mondiale ». Enfin Ford a également annoncé que l’entreprise allait mettre ses capacités de production au service des hôpitaux en fabriquant elle aussi des respirateurs artificielles.

En France, aucun constructeur automobile n’a annoncé vouloir construire des respirateurs artificiels en cas de besoin. Néanmoins, plusieurs sociétés mettent leurs moyens au service de la lutte contre l’épidémie à l’instar du groupe LVMH. Le propriétaire de Louis Vuitton va financer et assumer la production de gel hydroalcoolique en quantité massive. Autre exemple de soutien dans l’Hexagone, le créateur de jeans et de chaussures 1083 dédie toute sa chaîne de production à la confection de masques de protection à destination des personnels de santé français.

Source : Engadget



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !