Distributeurs automatiques de billets : il exploite une faille de sécurité absurde pour retirer 1 million d’euros

 

Les distributeurs automatiques de billets peuvent être sujets à des failles de sécurité, un programmeur chinois en a exploité une pas loin d’être ridicule pour retirer environ 1 million d’euros de DAB du réseau Huaxia Bank. Il a exploité la vulnérabilité pendant plus d’un an, effectuant plus d’un millier de retraits sur la période. 

distributeurs billets

Qin Qisheng, un programmeur chinois de 43 ans, a réussi à retirer plus de 7 millions de yuans (quasiment 1 millions d’euros) de distributeurs automatiques de billets de la banque Huaxia Bank, pour laquelle il travaillait. Et comme le rapporte Daily Economic News, il n’a pas eu besoin de forcer son talent : il lui a suffit d’exploiter une faille de sécurité béante dans le système qu’on peut qualifier d’un peu ridicule.

Une faille de sécurité du système de distributeurs automatiques de billets

Apparemment, une vulnérabilité empêchait la banque d’enregistrer correctement des transactions réalisées autour de minuit. Qin Qisheng a réussi à retirer des sommes d’argent à de multiples reprises sans que ces montants ne soient retirés de son compte bancaire. Normalement, le système devait dans ce cas annuler la transaction et afficher un message d’avertissement à l’utilisateur, lui expliquant que la transaction avait échoué. Mais le programmeur a inséré des scripts dans le système supprimant cette étape et lui permettant d’accéder à l’argent.

Lire aussi : Des pirates transforment les distributeurs de billets français en machines à sous

De novembre 2016 à janvier 2018, Qin Qisheng a effectué un total de 1358 retraits de cette manière. Mais la banque a fini par identifier le code malicieux qu’il avait inséré et l’a dénoncé aux autorités. Une fois qu’il a rendu tout l’argent ainsi volé, la banque a décidé de retirer sa plainte, certainement pour que cette affaire ne s’ébruite pas et ruine sa réputation. Elle a même défendu son ancien employé, arguant que celui-ci testait en fait la sécurité de la banque.

Sauf que la justice chinoise en a décidé autrement et a continué les procédures, estimant qu’il aurait utilisé un compte test de la banque et non son compte personnel dans ce cas. Surtout qu’il aurait investi une partie de l’argent récupéré sur les marchés. Après avoir perdu son procès en appel, il a été condamné à 10 ans et demi de prison.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
top 200 pires mots passe 2020
Voici le top 200 des pires mots de passe de 2020

Le top 200 des pires mots de passe de l’année 2020 est désormais disponible. Comme tous les ans, l’indémodable 123456 arrive en tête du classement. Parmi les thématiques favorites des internautes, on trouve le divertissement, les grossièretés, les prénoms ou les suites de chiffres….

tesla powerwall faille
Tesla : une importante faille de sécurité menace les batteries Powerwall

Des chercheurs en sécurité informatique ont détecté une faille de sécurité importante dans le Tesla Backup Gateway, le système qui gère les connexions au réseau des Powerwall, les batteries de stockage d’énergie domestiques du constructeur. En 2015, Tesla a lancé…

carte sim arnaque
Elle se fait pirater sa carte SIM et perd 17 000 €

Un pirate a réussi à pirater la carte SIM d’une utilisatrice à de multiples reprises, interceptant à sa place les SMS de double authentification. Malgré de nombreuses tentatives pour stopper le processus, le hacker a réussi à voler 17 000…