Des escrocs ciblent les spectateurs de la Coupe du monde 2022 pour voler tout leur argent

 

Les chercheurs en cybersécurité de la société Group-IB affirment avoir détecté plus de 16 000 sites de domaine frauduleux, des dizaines de fausses publicités sur les médias sociaux et plus de 90 comptes potentiellement compromis sur les portails officiels de la Coupe du monde 2022 de la FIFA.

pirate phishing
Crédits : Pexels

Alors que la Coupe du monde de la FIFA se déroule actuellement au Qatar, des chercheurs en cybersécurité ont mis en garde contre l’essor des arnaques en lignes, qui ciblent directement les spectateurs de l’événement sportif. Le but est évidemment de vider leur compte bancaire, et pour cela, les escrocs ne manquent pas d’imagination.

Group-IB a détecté plus de 90 comptes potentiellement compromis sur Hayya, le portail officiel des fans de Qatar 2022. Les auteurs des menaces ont utilisé des logiciels malveillants voleurs d'informations, tels que RedLine et Erbium, pour dérober des mots de passe. Le groupe d’escrocs a également lancé plusieurs campagnes de phising.

Lire également – Ces deux escrocs ont volé 555 millions d’euros grâce à une arnaque à la cryptomonnaie

Quelles sont les arnaques les plus populaires ?

Tout d’abord, les chercheurs ont découvert de fausses marchandises. Les escrocs ont créé de toute pièce un faux site Web de marchandises et placé plus de 130 publicités sur les réseaux sociaux afin de générer du trafic vers le site Web. Les escrocs prétendent vendre des t-shirts de marque pour soutirer les coordonnées bancaires des victimes.

Sans surprise, les chercheurs ont également constaté l’essor des ventes de faux billets. En utilisant de faux sites, les escrocs font croire aux victimes qu’elles achètent des billets sur des sites officiels, alors que ceux-ci envoient finalement leur argent et leurs coordonnées bancaires aux arnaqueurs. Au moins 40 fausses applications sur l’App Store auraient comme seul but de tromper les spectateurs de l’événement.

Les vols d’identités sont également très nombreux. Les escrocs exploitent les enquêtes pour extraire des informations personnelles des victimes. Grâce à plus de 16 000 faux sondages usurpant l'identité de plusieurs grandes marques, les escrocs promettent aux répondants de les récompenser avec un cadeau après qu'ils ont répondu à l'enquête. Ces formulaires contrefaits seraient très répandus sur le Web.

Les travailleurs sont également la cible d’arnaques en ligne

Il faut noter que les spectateurs ne sont pas les seuls à être victimes des arnaques en ligne. D’après les chercheurs du Group-IB, les attaquants s'en prennent également aux demandeurs d'emploi. En effet, cinq sites Web d'escroquerie avec des mots-clés tels que “emploi” et “Qatar” ont été identifiés. Les escrocs font la promotion de ces pages sur les réseaux sociaux, et ont pour but de dérober les données personnelles des victimes, dont leur nom complet, leur pays, leur numéro de téléphone et des informations sur leur formation.

Les escrocs utilisent ensuite ces informations pour usurper l’identité des victimes, et créer d’autres attaques d’ingénierie sociale. Pour rappel, il s’agit d’une pratique de manipulation psychologique à des fins d’escroquerie. Il s’agit du stratagème qu’avait utilisé le pirate qui avait volé les 90 vidéos de GTA 6, ou encore le hacker de Uber qui était parvenu à s’introduire dans l’intégralité des systèmes de l’entreprise.

Les spectateurs de la Coupe du monde sont victimes de nombreuses escroqueries

En plus des campagnes de phishing citées précédemment, les pirates n’hésitent pas non plus à dérober des cartes de crédit en ligne pour effectuer des transactions illégales et non autorisées. Les groupes de fraudeurs utilisent généralement de faux sites sur le thème de la FIFA pour recueillir les données des cartes d'utilisateurs peu méfiants et les utiliser ensuite pour réserver des billets d'hôtel et d'avion.

Les escrocs ont également commencé à vendre de fausses cartes Hayya (le permis d’entrée de la FIFA) à des supporters peu méfiants, qui sont prêts à payer n'importe quelle somme pour en obtenir une. Plusieurs canaux Telegram ont été trouvés vendant des cartes Hayya pour des prix allant de 50 à 150 dollars. Toutes les transactions sont évidemment réalisées en cryptomonnaies, et les arnaqueurs affirment avoir besoin de pièces d’identité valides de leur victime, ce qui conduit à d’autres usurpations d’identité.

Enfin, les chercheurs ont constaté la vente de faux “World Cup Coin'” et “World Cup Token” en les présentant comme des cryptomonnaies en édition limitée. Ce type d’arnaque n’est pas vraiment une surprise, étant donné que Crypto.com est un sponsor officiel de la FIFA et que Binance s'est associé à Christiano Ronaldo pour promouvoir des NFT sur le thème du football.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !