Démarrer son PC depuis un disque vinyle : c’est inutile, mais ça marche

 

Parvenir à démarrer son PC depuis un disque vinyle, voilà une expérience dont l'intérêt peut laisser perplexe… Mais qui fonctionne. Un développeur slovaque a ainsi réussi à lancer FreeDOS en bootant depuis un vinyle.

demarrage PC depuis vinyle

À l'heure actuelle, pour démarrer un PC, les options sont multiples et permettent d'accéder au système d'exploitation en quelques secondes. On peut booter sa machine depuis un SSD, un disque dur, une clé USB, un disque optique, ou le réseau. Mais fut un temps où l'on devait le faire depuis un support comme une disquette ou une cassette audio. Et comme vous vous en doutez, l'attente avant que l'OS apparaisse était bien plus longue et les possibilités offertes par celui-ci beaucoup plus limitées.

Cela n'a pas arrêté pour autant un ingénieux programmeur d'utiliser un autre support analogique que la cassette. Développeur de logiciels de profession, Jozef Bogin est aussi collectionneur d'anciennes machines et un véritable touche-à-tout de l'électronique. Il a donc tenté de booter son ordinateur depuis… un vinyle ! Et le plus étonnant, c'est que son système fonctionne parfaitement.

A lire aussi : Windows a 35 ans, retour sur un symbole de l’informatique grand public

Il réussit à lancer FreeDOS depuis un disque vinyle

Pour mettre au moins son ingénieux système, Jozef Bogin a fait appel à une fonction méconnue du BIOS de son vieux PC. Celle-ci permet de démarrer depuis une cassette audio lorsque les autres composants (disquette ou disque dur) sont inopérants. Mais plutôt que de lire une cassette, le système mis au point par son développeur intercepte le signal audio émis par un disque vinyle.

Il lui a fallu néanmoins jongler avec les spécificités de diffusion sonore du vinyle, qui diffèrent de celles d'une cassette. L'auteur explique ainsi ses réglages : “Une certaine correction du signal a donc dû être appliquée à partir de l’amplificateur, car je ne pouvais pas le faire fonctionner correctement avec la sortie ligne directement du préampli phono. Dans mon cas, j'ai utilisé un amplificateur Harman Kardon 6300 vintage avec un préampli phono MM intégré, et j'ai dû atténuer les aigus jusqu'à -10 dB / 10 kHz, augmenter l'égalisation des basses à env. + 6 dB / 50 Hz et réduire le niveau de volume à environ 0,7 volt de crête, de sorte qu'il ne se déforme pas.”

En outre, à cause de la faible capacité mémoire de son PC, Jozef Bogin a dû réduire la taille de l'OS. La prise en charge d'une imprimante a par exemple dû être retirée. Au final, le système d'exploitation tient dans seulement 64 ko de données et le 45 tours enregistré dure 6 minutes 10 très exactement. Il en résulte bien évidemment une “bande-son” totalement inaudible, qui rappellera sans doute à certains les bruits émis par un vieux modem 56k au démarrage.

La démarche peut paraître longue et totalement inutile, mais elle a moins le mérite de fonctionner comme en témoigne la vidéo ci-dessous. Notez que ce n'est pas la première fois que l'idée d'enregistrer des données informatiques sur un disque vinyle apparaît. À titre d'exemple, dans les années 80, un artiste anglais du nom de Chris Sievey a sorti un album qui contenait sur sa face B un jeu pour ZX81, ainsi qu'un petit clip pour le même ordinateur.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !