Covid-19 : faux passeport vaccinal, test négatif truqué… la contrebande explose sur le Dark Web

 

Le marché noir des vaccins contre le COVID-19, passeports vaccinaux et même des faux tests négatifs se développe sur le dark web. Les prix vont jusqu'à 750 dollars pour une dose de vaccin et 150 dollars pour une fausse attestation de vaccination. Les faussaires visent en particulier les internautes de certains pays dont la France. 

Vaccin contre le COVID-19
Crédits : Unsplash

C'était couru d'avance : les grandes crises sont toujours le moment où des gens peu scrupuleux cherchent des moyens de générer le plus d'argent possible. Et la crise du COVID-19 ne fait pas exception. Les chercheurs de Check Point mènent l'enquête depuis début janvier pour observer le développement du phénomène sur le Dark Web – une partie du web uniquement accessible via le navigateur spécial Tor.

Ils expliquent que tout a commencé sur des forums et des marketplace de ce réseau terrain de jeu préféré des criminels – où les premières annonces proposant d'acheter des doses de vaccins sont apparues. Depuis, le nombre de ces annonces a triplé pour dépasser 1200. Les contrebandiers, faussaires et arnaqueurs visent surtout les internautes de certains pays dans leurs annonces, dont la France.

Le Dark Web pourrait compliquer les efforts de lutte contre le COVID-19

Les prix sont sans limite. Par exemple, une dose de vaccin AstraZeneca y est proposée 500 dollars, le Johnson & Johnson et le Sputnik sont vendus l'équivalent de 600 dollars et le vaccin Sinopharm 750 dollars. L'un des vendeurs propose même l'envoi express de doses. Or, il faut d'emblée vous avertir : rien ne garantit que vous recevrez bien ce que vous avez commandé. Le produit peut être frelaté, contrefait, ou authentique mais inefficace car transporté et stocké à température ambiante.

Les chercheurs de Check Point ont d'ailleurs tenté de commander une dose de vaccin Sinopharm à 750 $ dans le cadre de leur enquête, mais expliquent n'avoir jamais rien reçu. Pour bien moins cher, autour de 150 dollars, des vendeurs proposent des tests COVID-19 négatifs. Avec même des promotions du type “deux achetés le troisième offert”. Enfin certains n'hésitent pas à vendre des certificats de vaccination contre le COVID-19.

Evidemment toutes les transaction ont lieu en Bitcoin ce qui anonymise les échanges. Les faussaires trouvent sur le dark web un havre d'anonymat très difficile (mais pas totalement impossible dans certains cas) à lever. On se souvient notamment du cas de marketplace qui vendaient des drogues, notamment Silk Road dont les opérations ont cessé suite à une intervention coordonnée de forces de police et à l'arrestation de l'instigateur du site. Ou encore de celle-ci visant la France et qui vendait des armes.

La lutte contre ce que le dark web compte de propositions illégales est néanmoins sans fin – car d'autres personnes peu scrupuleuses finissent par remettre des copies des sites fermés en ligne. Reste qu'il y a selon Check Point des solutions pour limiter l'ampleur du phénomène, mais elles dépendent du bon vouloir des Etats. Par exemple, il serait malin de sécuriser les résultats de test et certificats de vaccinations via un système de QR Codes reliés à une base de données accessible dans tous les pays, histoire de pouvoir vérifier leur authenticité…

Source : Check Point



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !