Coronavirus : le commerce en ligne explose à cause d’une vague de commandes

Avec la pandémie de coronavirus, les français se sont massivement rabattu sur le commerce en ligne pour réaliser leurs achats. La Fnac Darty et Cdiscount annoncent des ventes record tandis qu’Amazon dépasse les 23 % de parts de marché. Les drive ne sont également pas en reste avec une activité record. Reste que la crise sanitaire reste un vrai défi logistique pour les distributeurs.

ecommerce
Crédits : Pixabay

Avec le confinement et les craintes autour du coronavirus le commerce en ligne a littéralement explosé en France. Le directeur produits du groupe Fnac Darty Olivier Garcia explique à la Voix du Nord : « depuis l’intervention d’Emmanuel Macron jeudi soir, nos ventes en ligne ont été multipliées par 2,5 sur Fnac.com et par 2 sur Darty.com. Hier, nous avons enregistré un record de 63 000 commandes ». Les principales dépenses iraient vers le matériel informatique et les congélateurs dont les ventes auraient été multipliées par dix : « les foyers stockent des surgelés sur une longue durée », explique le responsable.

Lire également : Coronavirus- l’amende pour non-respect du confinement passe à 135 € dès aujourd’hui

Hausse inédite par son ampleur

Un responsiqble de Cdiscount, lui aussi cité par la Voix Du Nord ajoute que  »les ventes de jeux vidéo, de consoles, de jeux sont aussi en très forte hausse ». Au delà, les français achètent surtout des produits alimentaires, produits pour bébé, produits animaliers, ainsi que des fournitures scolaires, cours à la maison obligent. L’autre secteur connexe qui vit une forte hausse de son activité ce sont les « drives » qui permettent de récupérer ses courses réalisées sur internet sans aller physiquement dans le supermarché. Emilie Soleri, responsable de Chronodrive explique à Challenges que son service connait depuis le 27 février une hausse de 40% à 50% des ventes – après l’intervention d’Emmanuel Macron le 12 mars, la hausse aurait atteint un 72% jamais vu sur la plateforme.

Une étude Nielsen dévoilée dans Challenges révèle « qu’avec 164 millions d’euros réalisés, le drive dépasse même les 7% de part de marché hebdomadaire pour la première fois ». Selon une autre étude Kantar citée dans Les Echos, c’est cependant surtout Amazon qui tire son épingle du jeu. La croissance du commerce en ligne était de 5.9 % en France en 2019. Celle d’Amazon était de plus de 17 % sur la même période. Ces bons résultats cachent néanmoins une réalité plus nuancée. D’abord il faut bien voir que certains groupes comme Fnac Darty ne réalisaient qu’une part très minoritaire de leur chiffre d’affaire avec le commerce en ligne.

Il y a aussi le problème des livraisons en période de confinement, notamment la fermeture de la plupart des points-relais. Enfin cette hausse d’activité requiert de la main d’oeuvre. Amazon a ainsi dû par exemple embaucher quelques 100.000 manutentionnaires pour faire face aux commandes.



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Paypal : payer en quatre fois, c’est désormais possible

Paypal offre plus de flexibilité à ses utilisateurs et leur permet désormais d’opter pour un paiement en quatre fois, pour tout achat dont le montant se situe entre 100 et 2000 €. La durée maximale de cet échéancier ne pourra…