Comment Google va permettre d’utiliser un smartphone sans le toucher

Google travaille actuellement sur une technologie qui va permettre d'utiliser un smartphone, ou n'importe quel appareil, sans devoir le toucher. Le géant de la recherche utilise en fait un puissant capteur de mouvement pour identifier des commandes gestuelles réalisées par individu avec ses mains. Explications. 

google projet soli

Ce lundi 31 décembre, la FCC, la Commission fédérale des communications américaine, a autorisé Google a tester le projet Soli, un nouveau type de technologie de capteur de mouvement, rapportent nos confrères d'Android Authority. Le projet entre donc dans une nouvelle phase de test.

Avec le projet Soli, Google veut révolutionner la façon dont nous interagissons avec nos smartphones

Grâce à un puissant radar, le projet Soli est capable de comprendre et d'identifier les gestes d'un utilisateur dans les airs. Pour cliquer sur une icône ou pour zoomer sur une photo, vous n'aurez donc plus besoin de toucher l'écran tactile : il vous suffira de cliquer dans le vide ou de pincer vos doigts. Le capteur va reconnaître la commande et transmettre l'information au téléphone.Le capteur utilisé peut détecter un mouvement au travers d'un sac, de vêtements ou d'une paire de gants.

Lire aussi : Samsung travaille sur un smartphone volant qui se contrôle avec les yeux

Cette technologie rappelle un peu Samsung Air View, un ensemble de fonctionnalités qui permettent d’interagir, avec le stylet S Pen ou un doigt, sans devoir toucher l’écran des smartphones Galaxy. Limité à certaines applications et peu pratiques, la technologie n'est pas rencontré un grand succès chez les utilisateurs. On compte de nombreuses applications Android ou iOS qui permettent de contrôler un smartphone de la même manière. Pour en avoir testé quelques unes, c'est rarement convaincant.

Avec le projet Soli, Google va évidemment plus loin. Malheureusement, les capteurs de mouvement développés utilisent une fréquence et une puissance supérieure à celle autorisée par la FCC. Google a donc été contraint de demander une dérogation. D'après Android Authority, la firme de Mountain View avait demandé l'autorisation d'exploiter des fréquences de 57 à 64 GHz. Après enquête, la FCC n'a autorisé la firme qu'à dépasser de peu les normes autorisées.

Malgré ce revers, Google s'estime tout à fait capable de mener son projet à bien. Pour le moment, le projet Soli est encore en phase expérimentale. Avant que cette technologie ne soit proposée au grand public, nous devrons encore patienter plusieurs années. Que pensez-vous de cette innovation ? Contrôler un smartphone sans le toucher ça vous tente ?



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
mwc 2021 report date
MWC 2021 : le salon barcelonais est décalé au mois de juin 2021

Le MWC 2021, le célèbre salon barcelonais, sera décalé en juin 2021. Les organisateurs viennent d’officialiser la nouvelle. L’édition de Shanghai sera également repoussée en février 2021.  On s’y attendait et la nouvelle est désormais officielle. La GSA Association, qui…

google paid extensions
Chrome : Google abandonne les extensions payantes

Google annonce sur son blog la fin des extensions Chrome payantes utilisant la plateforme du Chrome Web Store. Les développeurs qui souhaitent monétiser leur extension devront se tourner vers des solutions de paiement alternatives. Google ne souhaite plus cautionner les…

Airbus Zero Emission Patrol Flight images 01
Airbus : les premiers avions écologiques à hydrogène voleront dès 2035

Airbus a présenté ses premiers concepts d’avions zéro émissions. Au total, trois concepts ont été dévoilés et tous trois proposent une solution viable pour ne pas polluer. Ils utilisent en effet un moteur à hydrogène. Si ce carburant représente moult…

rtx 3080
RTX 3080 : Nvidia s’excuse pour le lancement chaotique de la carte graphique

Nvidia s’excuse pour le lancement chaotique et désordonné de sa RTX 3080. Le constructeur californien pointe du doigt une demande “sans précédent” pour les cartes graphiques et l’émergence de bots. La firme promet un réassort de GPU chaque semaine. Disponible depuis le…