Chrome vs Firefox : Safari attire de plus en plus d’utilisateurs des 2 navigateurs !

Maj. le 28 septembre 2017 à 11 h 10 min

Que se passe-t-il sur le marché des navigateurs web ? Alors que Google Chrome se maintient sans honneur comme le numéro un, que Mozila Firefox s’écroule lentement et que Microsoft Edge peine à convaincre, le navigateur d’Apple, Safari, affiche une hausse de popularité record ! Les utilisateurs qui passent sur Mac OS décident-ils de rester sur Safari plutôt que de télécharger un autre logiciel ?

chrome firefox safari

Sur le marché des navigateurs web, Google Chrome s’est toujours imposé comme LE navigateur de référence. Pour preuve, 1 français sur 2 utilise l’explorateur web de la firme de Mountain View. Son succès se confirme aussi à l’échelle planétaire : Google Chrome a en effet été téléchargé plus de 2 milliards de fois. Fort de son succès, le célèbre programme a complètement ringardisé le désuet Internet Explorer pour s’imposer comme un leader incontesté et incontestable.

Chrome et Firefox stagnent, Internet Explorer se meurt et Safari gagne du terrain !

Selon les statistiques mises en ligne par NetMarketShare, un institut de statistiques particulièrement fiable, le vent pourrait être en train de tourner pour les navigateurs web traditionnels. Les premiers signes d’une nouvelle tendance se font doucement sentir : Google Chrome a chuté de 59,57 % à 59,38 % de parts de marché en août ! Cette baisse est d’autant plus étonnante qu’au vu des dernières tendances, Chrome était censé atteindre les 60% à cette époque de l’année !

Même débandade du côté de Mozilla Firefox, le navigateur web a vu ses parts de marché descendre jusqu’à 12,28 %, ce qui n’était plus arrivé depuis de nombreux mois : est-il déjà en voie d’extinction ?

De son côté, Microsoft Edge peine toujours à attirer d’autres utilisateurs et stagne à 5,66%. Quant au très ancien Internet Explorer, il continue son inexorable dégringolade pour atteindre les 15,58% parts de marché. A titre de comparaison, en janvier de cette année, le navigateur de Microsoft approchait encore de la barre des 20% ( 19,71%).

Au vu de ces chiffres, nous sommes en droit de nous interroger : où vont les utilisateurs qui délaissent Firefox et Google Chrome, les deux navigateurs principaux sur le marché ? Là encore, les chiffres ne mentent pas : les parts de marché de Safari, le navigateur d’Apple installé par défaut installé sur les machines sous iOS et MacOS et disponible sur certaine versions de Windows, ont grimpé jusqu’à 3,87% !

Si on jette un oeil attentif à la courbe de progression des parts de marché de Safari ces derniers mois, un constat est indéniable : Safari séduit de plus en plus d’utilisateurs. L’hiver dernier, les parts de marché du navigateur d’Apple ne dépassait pas les 3,50%. Quelques mois plus tard, celles-ci s’approche de plus en plus des 4%.

Comme vous l’aurez deviné, les utilisateurs de Chrome et de Firefox se laissent de plus en plus tenter par la solution maison de la firme de Cupertino. De plus en plus de consommateurs décident donc de délaisser Chrome et consorts pour le navigateur d’Apple. C’est la première fois que Safari connaît un tel essor. Un signe de plus de l’avénement de la Pomme ?

safari google chrome firefox

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Bing, toujours très efficace, vous dit comment pirater Microsoft Office 2019

Lorsqu’on lui demande comment télécharger Microsoft Office 2019, Bing répond avec un tutoriel étonnement complet et précis pour pirater la suite de logiciels, rapporte Jeroen Frijters, un expert en informatique.  Jeroen Frijters, chercheur en cybersécurité, a posté sur son compte Twitter une étonnante…

Microsoft Edge va supporter les extensions Chrome

Microsoft Edge va supporter les extensions disponibles pour Google Chrome quand le développement de la prochaine version du navigateur, avec le moteur de rendu Chromium, sera achevé. Cette nouvelle mouture ne devrait d’ailleurs pas être seulement disponible sur les ordinateurs…