Chine : Apple a confié la protection de la vie privée de ses utilisateurs au parti communiste

 

La Chine force Apple à des compromis autour de sa légendaire protection de la vie privée, mais vu d'ici on apprécie mal l'étendue de ces arrangements. Une enquête du New York Times révèle que Apple a passé un accord avec le gouvernement communiste – dans le cadre de cet accord, l'ensemble de ses services dans le cloud, dont iCloud, sont délivrés par une entreprise tierce contrôlée par le parti communiste. Apple n'est dès lors plus qu'un simple tiers additionnel. La sécurité des données est l'entière responsabilité de l'entité contrôlée par le parti.

Apple Chine
Crédits : Unsplash

Officiellement, Apple ne compromet jamais la vie privée de ses utilisateurs, y compris en Chine. En revanche, plus officieusement… Une enquête du New York Times révèle l'étendue de la collaboration entre Apple et le parti communiste chinois autour des données personnelles des utilisateurs dans le pays et des applications de l'App Store.

La première info, c'est que lorsque vous utilisez votre compte Apple et iCloud en Chine, vos données ne sont pas stockées sur des serveurs contrôlés par Apple. En effet, Apple a dû s'adapter à une loi de 2017 qui l'oblige à traiter les données de ses utilisateurs chinois en Chine. Une pratique expressément interdite par la loi américaine.

iPhone, iPad, Mac : en Chine, vous pouvez oublier la légendaire protection de la vie privée d'Apple

Alors, pour continuer ses activités dans le pays Apple n'a eu d'autre choix que de contourner les règles américaines et de passer un accord avec le gouvernement chinois. Dans le cadre de cet accord, toutes les données sont gérées par les serveurs d'une entreprise contrôlée par le gouvernement local de Guangzhou, nommée GCBD (Guizhou Cloud Big Data). Légalement c'est bien GCDB qui détient la propriété de ces données.

Les conditions d'utilisation d'iCloud en Chine ont également été profondément modifiées. Elles y décrivent Apple comme un simple acteur périphérique – tous les services iCloud sont de fait délivrés par GCBD. Des experts en sécurité affirment que cela donne aux autorités chinoises un accès à l'ensemble des données des utilisateurs : photos, SMS, contacts, etc.

Depuis l'arrangement, Apple a par ailleurs dû collaborer à 9 reprises avec les autorités du pays. La firme dû accepter de stocker ses clés de chiffrement sur les mêmes serveur en Chine. Et Apple n'applique pas dans certains cas le même chiffrement que dans le reste du monde, par exemple dans iMessage. Apple affirme pourtant qu'il garde le contrôle de ces clés, et qu'il serait question de techniques de chiffrement plus avancées en Chine.

Lire également : Facebook peste contre Apple et ses nouvelles règles qui protègent la vie privée

L'enquête poursuit sur les application et commet Apple a dû mettre en place une véritable bureaucratie en interne pour ne pas froisser les autorités chinoises. Il faut dire que la Chine est très importante pour Apple. Plus de 90% de ses produits y sont fabriqués, et le pays représente, à lui seul, le 5e marché des iPhone dans le monde.

Source : The New York Times



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !