Cette clé USB peut s’autodétruire pour protéger vos données, comme dans Mission Impossible

 

La société russe Technodinamika s'est lancé dans un projet un peu fou : développer une clé USB capable de s'autodétruire pour protéger vos données, comme dans Mission Impossible ! Via un bouton, il est possible de déclencher une charge cumulative pour désintégrer la puce mémoire NAND où sont stockées vos informations.

usb autodestruction
Crédits : Rostec & Pixabay

Ethan Hunt porte un smartphone à l'oreille, on lui communique les détails de sa mission, puis l'appareil part en fumée après quelques secondes seulement. Cette scène est devenue un gimmick dans tous les Mission Impossible. Et justement, on pensait que ces gadgets qui s'autodétruisent pour protéger des données ou après avoir transmis des informations allaient rester l'apanage du cinéma d'espionnage ou d'Inspecteur Gadget.

La société russe Technodinamika n'est pas de cet avis. En effet, la filiale du conglomérat Rostec a développé un prototype de clé USB qui renferme un détonateur intégré capable de détruire les puces mémoire NAND dans lesquelles sont stockées vos données. “Nous avons crée un nouveau dispositif capable de protéger de manière fiable les informations contre les accès non-autorisés : les tests menées ont prouvé l'impossibilité de récupérer les données”, explique Igor Nasenkov, directeur général de Technodinamika à nos confrères de Tom's Hardware.

Le cadre poursuit : “À l'avenir, nous testerons le dispositif pour les processus de stockage à long terme, et pour la résistance aux chocs et aux facteurs climatiques. Nous allons aussi travailler sur différents designs pour l'apparence du boitier“, assure-t-il. D'après le site spécialisé qui a pu essayer l'un des prototypes de Technodinamika, le mécanisme d'autodestruction se déclenche manuellement en appuyant sur un bouton installé directement sur la clé.

À lire également : Ces fausses clés USB envoyées par la poste menacent de voler vos bitcoins

Une pression sur un bouton, et vos données sont supprimées à jamais

Une simple pression lance une charge cumulative qui grille le circuit imprimé des puces NAND, effaçant définitivement l'ensemble des données qui y sont stockées. Précisons que le processus est sans danger pour l'utilisateur. De l'aveu des journalistes de Tom's Hardware, la conception et le mécanisme de cette clé USB “explosive” restent un peu rudimentaire et déjà dépassés à vrai dire.

À l'heure du chiffrement AES-256 qui offre un niveau de sécurité sans pareil, cette solution paraît archaïque. D'autant qu'il est impossible de craquer une clé 256 Bits dans des délais raisonnables, à moins d'être propriétaire d'un ordinateur quantique. Ce qui est n'est pas vraiment à la portée de tout le monde actuellement (et c'est un doux euphémisme).

D'après Technodinamika, elle compte perfectionner ses clés USB pour les vendre ensuite aux plus offrants. Les clients pourront d'ailleurs configurer certaines options comme les capacités de stockage ou autres. Reste un problème urgent à régler : comment empêcher l'activation du mécanisme d'autodestruction en cas de pression accidentelle sur le bouton ? La question est ouverte. Pour rappel, en 2017 des scientifiques saoudiens avaient intégré un système d'autodestruction sur des smartphones.

Source : TechRadar



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !