Cartes bancaires : pourquoi les numéros en relief pourraient bientôt disparaître

Maj. le 22 avril 2019 à 16 h 08 min

L’Apple Card qui a été officialisée il y a environ un mois se distingue par son design premium. Les chiffres et mentions traditionnellement inscrits en relief sur les cartes bancaires n’y figurent pas, ce qui contribue à la rendre encore plus fine et plus sécurisée. Cette particularité pourrait bientôt se généraliser sur toutes les cartes bancaires.

Cartes bancaires

Au cours de sa keynote du mois dernier, Apple a officialisé sa nouvelle carte bancaire : l‘Apple Card, qui présente une apparence assez différente des cartes traditionnelles. Elle se distingue premièrement par son design tout en métal. La carte est en effet conçue dans un alliage de titane qui lui confère un design premium. Mais l’autre particularité de l’Apple Card, c’est l’absence des chiffres « embossés » ou simplement gravés de manière lisse sur les cartes bancaires traditionnelles, comme celle d’Orange Bank.

Les numéros sur les cartes bancaires sont voués à disparaître

Ces mentions sont constituées du numéro de la carte (généralement de 16 chiffres), de la date de fin de validité de la carte bancaire, d’un cryptogramme visuel, des informations d’identification du client, du nom et du logo de la banque émettrice ainsi que du réseau de paiement (MasterCard, Visa), etc. Comme l’explique le site Cbanque, la plupart de ces inscriptions sont amenées à disparaître.

Il faut déjà comprendre la raison de leur présence sous une forme embossée sur certaines cartes. Selon le site, ces inscriptions permettaient de transférer sur du papier carbone les informations inscrites sur les cartes bancaires, à une époque où les sabots étaient encore la norme dans les boutiques et où les terminaux de paiement électroniques (TPE) n’existaient pas encore. Aujourd’hui, certaines cartes bancaires ont abandonné l’inscription en relief pour la remplacer par une simple gravure. Ces cartes lisses ne posent aucun problème de compatibilité avec les terminaux de paiement modernes, même si certains commerçant les refusent.

Toutefois, la conservation de ces informations n’est plus nécessaire. Toutes les données essentielles sont déjà conservées dans la puce électronique que l’on retrouve sur toutes les cartes bancaires. Autrement dit, le numéro de la carte, la date de validité et autres informations sont dispensables. Leur disparition s’impose d’autant plus qu’il s’agit d’informations sensibles qui peuvent être utilisées pour, par exemple, effectuer des achats en ligne à l’insu du véritable titulaire. Il se pose donc un problème de sécurité.

Lire égalementComment payer sur internet sans carte bancaire

Pourquoi ces numéros sont-ils encore conservés ?

Cela tient plus de la perpétuation d’une tradition que d’une réelle nécessité, car en France et dans la plus part des pays développés, les impressions en relief sont obsolète. Leur conservation peut s’expliquer par le fait que les sabots sont encore utilisés dans de rares pays où les TPE modernes ne sont pas généralisés. C’est le cas notamment en dans certains pays des continents américain, en asiatique et africain. Des voyageurs pourraient donc avoir des difficultés à payer par carte bancaire au cours d’un déplacement à l’étranger.

À cela s’ajoute le fait que même dans des pays comme la France, « des commerçants contrôlent les cartes et refusent celles qui sont lisses », explique un spécialiste interrogé par Cbanque. Ces cas restent toutefois isolés et ne devraient en principe poser aucun obstacle à la généralisation des cartes bancaires sans numéro.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Audi arrête de rêver et suspend son projet de voiture volante

À l’occasion du salon international de l’automobile de Genève de 2018, Audi avait présenté un étonnant concept à mi-chemin entre une voiture électrique autonome et un drone, en association avec Italdesign et Airbus. Le constructeur automobile annonce maintenant se retirer du…

Sécurité : Huawei subirait un million de cyberattaques par jour

D’après le chef de la sécurité de Huawei, l’entreprise repousserait une quantité impressionnante d’attaques informatiques. Des attaques à travers le monde entier, et des autorités américaines qui n’y seraient pas étrangères, selon l’entreprise. Si Huawei doit faire face à l’ire…

Tesla : le prix de l’Autopilot augmentera le 1er novembre

Tesla augmente (encore) le prix de l’Autopilot. Le tarif de l’option conduite entièrement autonome va en effet augmenter de 1000 $ à partir du 1er novembre 2019. Cette nouvelle augmentation est due à la mise à jour V10 du logiciel…

Windows 10 : comment désactiver ou supprimer OneDrive

Depuis le lancement de Windows 10, Microsoft a fait le choix d’installer OneDrive sur l’ensemble de ses versions du système d’exploitation. L’application n’est pas nécessairement activée de base, mais elle est présente par défaut dans l’OS, quoi qu’il arrive. Mais…

PC : les ventes progressent malgré des ruptures de stock de CPU Intel

Le, marché du PC se porte étonnamment bien : les derniers chiffres Gartner du 3e trimestre 2019 révèlent qu’un million d’unités supplémentaires se sont écoulées d’une année sur l’autre. Les constructeurs ont pourtant dû faire face à des difficultés sur…

Amazon Music est désormais compatible avec l’Apple TV

Bonne nouvelle pour les détenteurs de l’Apple TV : il leur est désormais possible d’accéder au service de musique d’Amazon. Apple et Amazon, les deux géants de la tech, s’entendent de mieux en mieux, dirait-on. Décidément, on assiste à une…