Bouygues Telecom : après les forfaits mobiles, les prix des offres Bbox augmentent à leur tour

 

Après les forfaits mobiles, Bouygues Telecom a décidé de revoir les tarifs à la hausse de son offre Bbox Must Fibre, à hauteur de 5€ supplémentaires par mois. Les utilisateurs auront quatre mois devant eux pour refuser cette offre s'ils souhaitent rester sur leur forfait actuel.

bouygues prix bbox
Crédits : Bouygues

Décidément, à croire que ce jeudi 14 octobre 2021 était placé sous le signe des augmentations de tarifs. En effet, les opérateurs se sont donnés le mot pour revoir à la hausse les prix de certaines de leurs offres, à commencer par Bouygues Telecom qui a boosté les prix de certains forfaits 4G de 3€ supplémentaires, en échange d'une enveloppe de date plus conséquente.

C'était ensuite au tour d'Orange, qui a augmenté le prix de certaines offres, en y ajoutant la 5G en compensation. Et visiblement, Bouygues Telecom avait encore des modifications à apporter. En effet, l'opérateur compte également revoir à la hausse le prix de l'offre Bbox Must Fibre. Contre 5 € supplémentaires par mois, les abonnés bénéficieront d'appels illimités vers les mobiles en Europe, ainsi que des bouquets TV en plus, à savoir Eurosport et la plateforme de streaming française Salto.

Bouygues poursuit la hausse de prix de toutes ces offres

Cette nouvelle offre entrera en vigueur dès le 9 novembre 2021 et les abonnés désireux de rester sur leur formule actuelle auront jusqu'au 8 mars 2022 pour la refuser. Passée cette date, ils ne pourront plus se rétracter. Pour rappel, Bouygues Telecom avait procédé à une hausse de prix similaire des offres Bbox Ultim Fibre en mai 2021. Contre 5€ par mois en plus par mois, les abonnés pouvaient profiter de 10h d'appels vers les mobiles à l'internationale ainsi qu'un abonnement de deux ans à OCS, bouquet TV qui diffuse notamment en exclusivité les séries HBO.

Si la façon de procéder des opérateurs déplait évidemment aux associations de défense des consommateurs et aux utilisateurs, il faut rappeler que ces pratiques sont parfaitement légales. Selon l'article L.224-33 du code de la Consommation, “tout projet de modification des conditions contractuelles de fourniture d'un service de communications électroniques est communiqué par le prestataire au consommateur par écrit ou sur un autre support durable à la disposition de ce dernier au moins un mois avant son entrée en vigueur”.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !