Blue Origin : plusieurs employés clés quittent l’entreprise de Jeff Bezos

 

Blue Origin, la société d'aérospatiale de Jeff Bezos, est-elle dans la tourmente ? Ce que laisse entendre le départ soudain de plusieurs cadres de l'entreprise. Pour l'heure, les raisons qui les ont poussés à claquer la porte restent floues.

blue origin demission
Crédits : Blue Origin

Comme vous le savez peut-être, une nouvelle course à l'espace fait rage actuellement entre deux entreprises, à savoir SpaceX, dirigée par Elon Musk, et Blue Origin, la société d'aérospatiale fondée par Jeff Bezos, ex-patron d'Amazon. Pour l'heure, SpaceX reste en pôle position, notamment grâce à l'obtention d'un contrat par la NASA pour développer et fabriquer le HLS (Human Landing System), le nouvel atterrisseur lunaire qui sera utilisé dans le cadre de l'opération Artemis III.

Au départ, la NASA envisageait de confier la conception du HLS à plusieurs entreprises, y compris Blue Origin et Dynetics. Cependant, pour des questions budgétaires et de calendrier, l'agence spatiale américaine a préféré accorder uniquement sa confiance à SpaceX. Bien entendu, cette décision a provoqué la colère de Jeff Bezos, qui n'a pas hésité à porter plainte contre la NASA. Et malheureusement pour lui, la GAO (Government Accountability Office), l'organisme américain chargé de réguler le budget, a donné raison à l'institution américaine.

La perte du contrat de l'HLS responsable de ces départs ?

Et visiblement, cette défaite judiciaire a motivé plusieurs cadres de Blue Origin à claquer la porte. C'est en tout cas ce qu'affirment nos confrères de CNBC. Selon le média américain, pas moins de 17 employés clés de l'entreprise ont démissionné durant cet été, peu de temps après le premier vol réussi dans l'espace de Jeff Bezos.

Et comme l'explique CNBC, ce sont des personnels hautement qualifiés qui ont décidé d'aller voir ailleurs, comme Dave Sanderson, l'un des responsables de l'équipe en charge de systèmes de propulsion, ou encore Scott Jacobs, directeur principal de New Glenn, la future génération de fusées développée par Blue Origin.

navette Blue Origin
Source : Blue Origin

Les employés démissionnaires n'ont pas précisé leurs raisons de leur départ, mais leur frustration à l'égard de la direction et d'une structure lente et bureaucratique est souvent citée dans les commentaires des employés sur le réseau social professionnel GlassDoor. Certains d'entre eux, comme les ingénieurs Nitin Arora et Lauren Lyons, ont d'ores et déjà trouvé un nouveau poste chez SpaceX et Firefly Aerospace.

Du côté de Blue Origin, on essaie bien entendu de limiter au maximum les répercussions éventuelles de ces multiples départs : “Blue Origin s'est agrandi de 850 personnes en 2020 et nous nous sommes encore agrandis de 650 personnes jusqu'à présent en 2021 […] Nous continuons à remplir des rôles majeurs dans la fabrication, la qualité, la conception des moteurs et des véhicules. C'est une équipe que nous construisons et nous avons de grands talents”, a déclaré un porte-parole de l'entreprise. Malgré la position de l'entreprise, il y a fort à parier que ces départs engendrent des retards conséquents sur les projets de Blue Origin.

Source : CNBC



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !