Bitcoin : l’UE assure que les investisseurs en cryptomonnaies risquent de tout perdre

 

L'Union Européenne met en garde les investisseurs du secteur des cryptomonnaies. D'après les régulateurs européens, les personnes qui ont investi dans le Bitcoin, l'Ether ou une autre devise numérique risquent de tout perdre. 

bitcoin cours

L'Autorité bancaire européenne (ABE), l'Autorité européenne des assurances et des pensions professionnelles (AEAPP) et l'Autorité européenne des marchés financiers (AEMF) ont mis en garde les investisseurs du secteur des cryptomonnaies.

Dans un communiqué publié ce jeudi 17 mars 2022, les trois agences de régulation de l'Union Européenne ont estimé que les individus ayant converti leurs avoirs en crypto-actifs, comme le Bitcoin ou l'Ether, risquent de perdre toutes leurs économies. Par le passé, plusieurs organismes ont affiché des mises en garde analogues.

L'UE recommande aux investisseurs crypto de rester prudent

“De nombreux actifs numériques sont très risqués et spéculatifs”, déclare le communiqué, qui souligne que “les consommateurs sont confrontés à la possibilité très réelle de perdre tout leur argent investi s'ils achètent ces actifs”. Les régulateurs européens semblent ignorer l'existence des stablecoins, ces devises dont le cours est adossé à l'euro ou au dollar. De facto, la valeur de ces cryptomonnaies est stable.

“Ces actifs ne conviennent pas à la plupart des consommateurs de détail en tant qu'investissement ou moyen de paiement ou d'échange”, estiment les trois instances. Les régulateurs assurent vouloir protéger les investisseurs européens alors que “l'intérêt pour les actifs numériques augmente” et que la “promotion agressive de ces actifs et produits connexes auprès du public, y compris par le biais des médias sociaux”, se généralise.

Les gendarmes financiers pointent du doigt les campagnes de communication mises en place par les acteurs de l'industrie des cryptomonnaies. Le communiqué encourage les investisseurs à se méfier “des rendements rapides ou élevés promis, en particulier ceux qui semblent trop beaux pour être vrais”.

Considérant que les annonces cherchaient à tromper les consommateurs, les régulateurs ont interdit plusieurs publicités au cours des derniers mois. En janvier, plusieurs communications de la plateforme Crypto.com, qui promet des rendements élevés grâce à des offres de lending, ont été censurées au Royaume-Uni. Les acteurs du secteur doivent être prudents avec les mots et les mentions employées pour éviter la censure.

Enfin, les régulateurs rappellent que le fonctionnement de cryptomonnaies telles que le Bitcoin a un impact environnemental non négligeable. Cette prise de parole survient quelques jours après que l'Europe ait momentanément renoncé à interdire les cryptomonnaies les plus polluantes, à savoir les devises basées sur la Proof of Work. L'article encadrant sévèrement le minage de cryptos n'a pas été inséré dans la réglementation MiCA (Market in Crypto Assets).



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !