Athena : Wikileaks dévoile un malware de la CIA permettant de contrôler n’importe quel PC Windows

 

Athéna est une plateforme de malwares développée par une société privée de manière confidentielle sur commande de la CIA. Cette plateforme permet de cibler n’importe quel PC sous Windows XP ou supérieur, jusqu’à Windows 10. Son existence vient d’être dévoilée par WikiLeaks.  

athena malware cia wikileaks

Depuis quelque temps déjà, WikiLeaks dévoile au compte-goutte les documents volés à la CIA au sujet des outils de piratage utilisés par l’agence de sécurité américaine. Aujourd’hui, le célèbre site met en lumière Athena, une plateforme permettant d’espionner n’importe quel ordinateur fonctionnant sous Windows à partir de la version XP. Au total, ce sont cinq documents qui viennent d’être révélés au grand jour, dont le plus ancien date de septembre 2015.

Il existe deux versions d’Athena. La version Alpha, et la version Bravo, permettant de cibler uniquement les PC sous Windows 8 ou supérieur. Ces deux déclinaisons présentent peu de différences, mais se distinguent notamment par leurs modes de persistance et leurs techniques de compression et de chiffrement.

Athena : le neuvième malware de la CIA dévoilé par Wikileaks

Athena se présente comme un code malicieux dissimulé dans le fichier DLL d’un service réseau local. Par conséquent, le malware continue d’agir même après que l’ordinateur ait été redémarré. Une fois installé sur le PC, Athena permet à la CIA d’en prendre le contrôle total. Il devient possible d’installer d’autres logiciels, d’ajouter des fichiers ou d’en récupérer.

Le mode opératoire d’Athena est très similaire à celui des malwares utilisés par les pirates informatiques. Un serveur de commande et contrôle est mis en place, afin de permettre de contrôler le malware à distance en temps réel. La communication entre le malware et le serveur s’effectue par le biais de beacons.

Athena a été développé par l’entreprise américaine de cybersécurité Siege Technologies, dont le nom apparaissait déjà dans les emails en fuite de Hacking Team. Il s’agit du neuvième logiciel d’espionnage de la CIA dévoilé par Wikileaks dans le cadre de la série Vault 7, après AfterMidnight, Archimedes, Scribbles, Weeping Angel, Hive, Grasshopper, Marble Framework et Dark Matter.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
top 200 pires mots passe 2020
Voici le top 200 des pires mots de passe de 2020

Le top 200 des pires mots de passe de l’année 2020 est désormais disponible. Comme tous les ans, l’indémodable 123456 arrive en tête du classement. Parmi les thématiques favorites des internautes, on trouve le divertissement, les grossièretés, les prénoms ou les suites de chiffres….

tesla powerwall faille
Tesla : une importante faille de sécurité menace les batteries Powerwall

Des chercheurs en sécurité informatique ont détecté une faille de sécurité importante dans le Tesla Backup Gateway, le système qui gère les connexions au réseau des Powerwall, les batteries de stockage d’énergie domestiques du constructeur. En 2015, Tesla a lancé…

carte sim arnaque
Elle se fait pirater sa carte SIM et perd 17 000 €

Un pirate a réussi à pirater la carte SIM d’une utilisatrice à de multiples reprises, interceptant à sa place les SMS de double authentification. Malgré de nombreuses tentatives pour stopper le processus, le hacker a réussi à voler 17 000…